Le blog d'Arnaud de Brienne

Petits antidotes contre la pensée unique et pour la prévention du Sida mental

Et les rabbins pédophiles ?

leave a comment »

Allez, c’est au tour des rabbins. Si, si, pas de discussion, c’est chacun son tour. Les prêtres indignes ont fait l’objet d’un battage médiatique démesuré en pleine période pascale, pour des faits remontant souvent à vingt, trente ans ou plus, nous ne voyons pas pourquoi il faudrait taire les turpitudes des représentants d’autres confessions.

En préambule, rappelons quand même que 70% des infractions sexuelles sont perpétrées dans le cadre familial, ce qui ne peut autoriser à jeter l’opprobre sur la famille pour autant. Rappelons aussi que, selon les chiffres officiels cités par Michel De Jaeghere, 80% des pédophiles identifiés et condamnés sont homosexuels. Tous les homosexuels ne sont évidemment pas pédophiles mais voici un chiffre qui devrait faire regretter à certains d’avoir ouvert la boîte de Pandore. On va apprendre des choses passionnantes. Mais il faut évidemment se méfier des amalgames.

Revenons à nos rabbins pédophiles et précisons tout de suite qu’il est bien plus difficile de se documenter sur la pédophilie des rabbins et des imams que sur celle des prêtres catholiques. Ne parlons même pas de la grande presse dont les journalistes, tels le chien dans la fable de La Fontaine, portent la trace du collier. Pour les actes pédophiles de rabbins ou d’imams c’est au mieux l’entrefilet de quelques lignes, au pire le silence. D’ailleurs, les rares articles concernant le scandale de trafic d’organes, notamment de reins, et de blanchiment d’argent dans lequel quatre rabbins américains étaient impliqués, ont curieusement disparu. Le papier a du bon, attention au tout-numérique qui peut rapidement devenir le tout-censure. Pour ce qui concerne la presse télévisée, la règle demeure le silence (presque) sans faille. On n’ose imaginer le raffut si quatre prélats catholiques avaient été arrêtés et condamnés pour blanchiment d’argent vers le Vatican, et trafic d’organes, le tout agrémenté de pédophilie …

Sur Internet, la censure est vigilante et Google, Youtube, Dailymotion ne semblent vraiment pas favorables à la circulation d’informations concernant les cochonneries d’imams et de rabbins dévoyés.

Si vous tapez sur Google « rabbins pédophiles » ou quelque chose d’approchant, vous retrouverez immanquablement en bas de page l’indication : « En réponse à une demande légale adressée à Google, nous avons retiré 1, 2, 3, 4… résultat(s) de cette page…« . Si par chance, vous arrivez sur le lien d’une vidéo concernant les actes pédophiles de rabbins, vous aurez la mauvaise surprise de voir apparaître l’indication « Contenu effacé » ou « Cette vidéo a été supprimée pour infraction aux conditions d’utilisation Youtube (ou Dailymotion ».

Une censure tatillonne tente donc d’éviter que le commun des mortels prennent conscience qu’il existe des religieux indignes dans chaque confession. Prenons un cas qui ne remonte pas, lui, à un quart de siècle, le cas du rabbin et homme d’affaires américain Baruch Lebovits, jugé pour abus sexuels sur mineurs. Arrêté à New-York en 2006, il était reconnu coupable d’actes pédophiles envers quatre mineurs

Faut-il rappeler aussi le cas de Mordechai Elon, l’un des piliers du sionisme religieux en Israël, l’un des rabbins les plus réputés d’Israël, « guidé par la Torah dans sa vie quotidienne ». Il s’était engagé à limiter ses contacts avec hommes et garçons, plusieurs année auparavant, mais voilà, l’attrait du touche-pipi fut le plus fort et il rechuta. De nombreux cas de rabbins pédophiles, notamment new-yorkais, ont été recensés ces dernières années.

Citons aussi Maurice Gutman, laïc lui, mais membre « éminent » du CRIF, président du comité local de la Croix Rouge et député UMP. Il fut confondu à la suite d’échanges sur Internet avec une fillette de 12 ans à laquelle il proposa des relations sexuelles et de « lui apprendre à faire l’amour sans lui faire mal« . Un homme prévenant, en somme.

Sinon, pour les chercheurs, les curieux, les patients et tous les épris de vérité, voici un échantillon de liste qui pourrait orienter leurs travaux :

– Affaire du rabbin (Alan J.) Horowitz déclaré coupable et condamné à 20 ans de prison pour avoir sodomisé une patiente psychiatrique de 9 ans !
– Affaire du rabbin Lewis Brenner déclaré coupable de pédophilie. L’affaire originale compris 14 chefs d’accusation de sodomie et violence sexuelle. Il a accepté de plaider coupable à une accusation de sodomie en échange d’une sentence de cinq ans dans une prison fédérale.
– Affaire du rabbin Ephraïm Bryks (les accusations sur le comportement sexuel inapproprié avec des enfants ont commencé à faire surface dans les années 1980. Rabbi Bryks est actuellement membre de la Harabonim Vaad de Queens. Le Vaad est un comité rabbinique qui prend des décisions importantes au sein d’une communauté orthodoxe.)
– Affaire du rabbin Shlomo Carlebach (Accusé de plusieurs chefs : molestation enfants molestation, et agression sexuelle sur jeunes filles)
– Affaire Rabbi Perry Ian Cohen – Montréal et Toronto, Canada (Accusé de violences sexuelles sur une fille de sept ans). Seulement congédié pour inconduite sexuelle avec fidèles.
– Affaire du rabbin Yitzchak Cohen, accusé d’avoir harcelé sexuellement des élèves à Bar-Ilan University
– Affaire du rabbin Salomon Hafner accusé d’avoir abusé sexuellement d’un jeune garçon handicapé mental.
– Affaire du rabbin Israël Kestenbaum, accusé de pornographie enfantine sur internet.
– Affaire du rabbin Robert Kirschner, accusé d’exploitation sexuelle ou de harcèlement trois fidèles et un employé de la synagogue
– Affaire de Rabbi Baruch Lanner condamné pour pédophilie
– Affaire du rabbin Jerrold Martin Levy, reconnu coupable des deux chefs d’accusation de la sollicitation de relations sexuelles par l’Internet et de deux chefs d’accusation de pornographie juvénile. Condamné à six ans de prison
– Affaire du rabbin Richard Marcovitz condamné pour des actes indécents ou obscènes sur un enfant
– Affaire du rabbin Avrohom Mondrowitz accusé de deux chefs d’accusation d’abus sexuels avec des garçons dans une école d’éducation spéciale à New York
– Affaire du rabbin Melvin Teitelbaum accusé de trois chefs d’accusation de crimes sexuels à l’encontre de deux garçons de moins de 14 ans
Affaire du rabbin Yaakov Weiner accusé d’avoir abusé dun garçon au Camp Mogen Avraham, New York.

Publicités

Written by Arnaud de Brienne

15 avril 2010 à 10 h 12 min

Publié dans Grandes âmes, Psychiatrie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :