Le blog d'Arnaud de Brienne

Petits antidotes contre la pensée unique et pour la prévention du Sida mental

Archive for mai 2013

Gérard Depardieu rappelle une évidence

leave a comment »

“Quand on vit de la naissance à la mort avec de l’argent public, comme MM. Hollande, Ayrault, Sapin et quelques millions d’autres, que l’on ne paie pas ou peu de cotisations sociales, qu’on bénéficie d’un système de retraite réservé à sa seule catégorie, d’un système de placement financier défiscalisé, et qu’on n’a jamais investi un euro dans une entreprise, mais tout placé dans des résidences secondaires, on doit à minima avoir l’honnêteté de ne jamais prononcer le mot « égalité », ni d’exiger des autres, fussent-ils devenus riches, plus de solidarité qu’on ne s’en impose à soi-même”

Gérard DEPARDIEU

Written by Arnaud de Brienne

31 mai 2013 at 5 h 53 min

Publié dans La pensée du jour

L’ultime sacrifice de Dominique Venner

leave a comment »

Dominique_VennerVoici le texte intégral de la lettre que cet infatigable militant et historien à laissé pour expliquer son geste :

« Je suis sain de corps et d’esprit, et suis comblé d’amour par ma femme et mes enfants. J’aime la vie et n’attend rien au-delà, sinon la perpétuation de ma race et de mon esprit. Pourtant, au soir de cette vie, devant des périls immenses pour ma patrie française et européenne, je me sens le devoir d’agir tant que j’en ai encore la force. Je crois nécessaire de me sacrifier pour rompre la léthargie qui nous accable. J’offre ce qui me reste de vie dans une intention de protestation et de fondation. Je choisis un lieu hautement symbolique, la cathédrale Notre Dame de Paris que je respecte et admire, elle qui fut édifiée par le génie de mes aïeux sur des lieux de cultes plus anciens, rappelant nos origines immémoriales.

Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies. Je m’insurge contre la fatalité. Je m’insurge contre les poisons de l’âme et contre les désirs individuels envahissants qui détruisent nos ancrages identitaires et notamment la famille, socle intime de notre civilisation multimillénaire. Alors que je défends l’identité de tous les peuples chez eux, je m’insurge aussi contre le crime visant au remplacement de nos populations.

Le discours dominant ne pouvant sortir de ses ambiguïtés toxiques, il appartient aux Européens d’en tirer les conséquences. A défaut de posséder une religion identitaire à laquelle nous amarrer, nous avons en partage depuis Homère une mémoire propre, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance en rupture avec la métaphysique de l’illimité, source néfaste de toutes les dérives modernes.

Je demande pardon par avance à tous ceux que ma mort fera souffrir, et d’abord à ma femme, à mes enfants et petits-enfants, ainsi qu’à mes amis et fidèles. Mais, une fois estompé le choc de la douleur, je ne doute pas que les uns et les autres comprendront le sens de mon geste et transcenderont leur peine en fierté. Je souhaite que ceux-là se concertent pour durer. Ils trouveront dans mes écrits récents la préfiguration et l’explication de mon geste. »

Written by Arnaud de Brienne

22 mai 2013 at 6 h 36 min

Publié dans Devoir de mémoire

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient…

leave a comment »

Written by Arnaud de Brienne

20 mai 2013 at 9 h 57 min

Publié dans politique

Le droit à l’adoption pour tous

leave a comment »

konk-droits-des-homos-1

Written by Arnaud de Brienne

19 mai 2013 at 14 h 59 min

Publié dans Divers, Psychiatrie

Ils courent, ils courent les journalistes bobos de Canal +

leave a comment »

 

Courageux mais pas téméraires… Il n’aura fallu que deux petits coups de feu (à blanc), tirés en l’air,  pour voir détaler nos d’habitude si dominateurs et sûrs d’eux bobos parisiens de Canal +. A quoi ça tient !

Written by Arnaud de Brienne

18 mai 2013 at 10 h 12 min

Publié dans Divers

Toute ressemblance avec une situation réelle ne pourrait qu’être le fruit du hasard…

leave a comment »

Concubine_patrimoine

Written by Arnaud de Brienne

18 mai 2013 at 9 h 58 min

Publié dans Grandes âmes, politique

Jean-Luc Mélenchon, véritable damné de la pierre

leave a comment »

En son temps, Frantz Fanon s’était ému du sort des « damnés de la Terre », titre d’un essai paru en 1961 et décrivant, entre autres, le sort des colonisés selon le prisme de la vulgate tiers-mondiste. Mais qui se préoccupe aujourd’hui des tribulations insoutenables des damnés de la pierre, de leurs soucis et contrariétés ?

Tenez, prenons, au hasard, le cas de Jean-Luc Mélenchon, le porte-parole auto-proclamé des pauvres et des exclus, le grand pourfendeur de la droite comme de la gauche, oubliant sans doute ou plutôt tentant de faire oublier qu’il pantoufla plus de trente années au Parti socialiste dont on ne peut affirmer que ses représentants se recrutent parmi les damnés de la Terre et les plus démunis… Le bien peu consensuel Canard enchainé nous révèle que le sieur Mélenchon possède un appartement dans le 15ème arrondissement de Paris, d’une superficie de 218 m2. Pas vraiment une chambre de bonne ou d’étudiant. En plus le 15ème, c’est toujours mieux que Créteil ou Garges-lès-Gonesse.  L’agence Immo-Consult, toujours selon l’impertinent Canard, estime ce modeste logis entre 1,450 et 1,5 millions d’euros. Une broutille. Pas de quoi fouetter un chat, n’est-ce-pas ?

Le pourfendeur des nantis et des héritiers a par ailleurs bénéficié en héritage d’une maisonnette de campagne de 9 pièces, avec dépendances, sur un jardinet de 1,4 hectare, évaluée à 700 000 euros. De plus, une généreuse tante a légué à notre tribun un studio à Deauville – station balnéaire fort peu prolétaire – avec vue sur mer, d’une valeur de 220 000 euros. Soit un patrimoine immobilier de plus de 2 200 000 euros (2,2 millions d’euros). On ne compte, hélas, que bien peu de citoyens de gauche comme de droite dotés d’un tel patrimoine !

Question moyen de transport, notre Mélenchon national ne fait pas non plus dans le misérabilisme. Inutile de l’imaginer ahanant, suant et soufflant debout sur les manivelles de sa petite reine car l’heureux porte-parole des défavorisés dispose quand même de trois automobiles : une Clio, une vieille 206 Peugeot et une Citroën C6 Exclusive d’une valeur de 44 000 euros.

A ces quelques menus détails, on comprend mieux que Jean-Luc Mélenchon soit un opposant farouche de la publication par les élus de leur patrimoine.

Dans un entretien à La Croix, il assure ne pas être « un homme public, mais un homme privé avec des activités publiques ».« Je suis favorable au contrôle du patrimoine des élus par un organisme indépendant, il n’y a pas de raison que ces informations soient publiées et se retrouvent sur la place publique.La transparence ne doit pas être une exigence névrotique. »  

Quant aux émoluments divers et variés liés à ses mandats d’élu dont le moindre n’est pas celui de sénateur, auxquels s’ajoutent les subventions tout aussi diverses et variées pour frais, leur montant cumulé de plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois – la rémunération d’un patron d’une belle et prospère entreprise – met notre fortuné édile résolument à l’abri du besoin.    

Malgré tout cela et si l’on tient compte d’une certaine passion bien française pour le cocufiage, il se pourrait bien que le porte-parole du Front de Gauche ait encore de beaux jours devant lui.

Written by Arnaud de Brienne

13 mai 2013 at 12 h 01 min

Publié dans Grandes âmes, politique