Le blog d'Arnaud de Brienne

Petits antidotes contre la pensée unique et pour la prévention du Sida mental

Les origines de la fête du Travail, le 1er mai en France

rene.belinLa fête du Travail résulte d’une tradition remontant au 18ème siècle et regroupant sous une même appellation générique des fêtes destinées à célébrer, dans un certain nombre de pays, le travail et les travailleurs. Il est à noter que cette fête internationale consistait à l’origine en une journée de gréve pour la réduction du temps de travail avant de devenir le symbole des luttes et revendications des salariés et travailleurs de façon générale.

Côté symbole, en 1907 le muguet à la boutonnière remplace la fleur d’églantine rouge qui elle-même succédait au triangle rouge qu’avaient coutume d’arborer les manifestants du 1er mai depuis 1890.

En France, la fête du Travail fut établie officiellement le 1er mai sous sa forme actuelle par le Maréchal Philippe Pétain, le 24 avril 1941, sous l’appellation de « Fête du Travail et de la Concorde sociale », en application de la devise « Tavail, Famille, Patrie » et selon la loi Belin, du nom de son ministre du Travail et de la production industrielle, René Belin. A noter pour l’anecdote que le 1er mai coïncidait avec la Saint Philippe, saint patron du Maréchal.

René Belin, numéro deux de la CGT avant la guerre et chef de file de l’aile anticommuniste de ce syndicat avait rejoint la Révolution nationale dès la grande débâcle de 1940. Il sera le principal rédacteur de la Charte du travail tentant de restaurer un corporatisme unissant dans une même dynamique patrons et salariés.

René Belin fut aussi l’un des artisans de la retraite par répartition, initiée sous son mandat par la loi du 14 mars 1941. Il sera également signataire du « statut des Juifs », le 3 octobre 1940.

Publicités

Written by Arnaud de Brienne

1 mai 2014 à 8 h 32 min

Publié dans Devoir de mémoire

%d blogueurs aiment cette page :