Le blog d'Arnaud de Brienne

Petits antidotes contre la pensée unique et pour la prévention du Sida mental

Fusillade au Musée juif de Bruxelles : un « Roubaisien » arrêté à Marseille

Mehdi Nemmouche, originaire de Roubaix est en garde à vue depuis vendredi après avoir été arrêté à la gare Saint-Charles à Marseille en possession d’un fusil d’assaut de type Kalachnikov, d’un révolver et de munitions identiques à celles ayant servi au quadruple assassinat de Bruxelles, de la casquette que portait le tueur et d’une mini-caméra identique à celle avec laquelle il filma son crime.  Au moment de son arrestation, notre « Roubaisien » – dont la presse nous rappelle curieusement à longueur de communiqués sa nationalité française – s’apprêtait à se rendre en Algérie. Sans doute un bi-national parmi tant d’autres…

Les scribouillards pavloviens de la presse aux ordres en seront pour leurs frais, eux qui avaient glosé sur le racisme et l’antisémitisme sévissant prétendument en France, notamment à droite. Il ne s’agit encore une fois, comme cela était évidemment prévisible, d’un énième épisode de la lutte fratricide entre les frères ennemis du Proche et Moyen-Orient. D’autant que parmi les victimes juives figuraient au moins deux personnes proches des services secrets israéliens. Comme à chaque fois, qu’il s’agisse de l’attentat de la rue Copernic, de la rue des Rosiers, du montage historique de Carpentras ou de n’importe quel autre attentat antisémite, la presse lourdingue feint de croire à des actes antisémites d’une frange extrémiste de la droite et à chaque fois le démenti le plus cinglant leur parvient quelques jours après sans pour autant, semble-t-il, que la leçon ne leur serve en rien. Souvenons-nous l’affaire Merah. Aussitôt commis ses horribles assassinats, les médias relayèrent complaisamment en boucle des témoignages faisant état d’un « individu de type européen, aux yeux bleus » et d’une piste d’extrême-droite. Patatras ! ce fut Mohamed Merah. Mais là, il faut reconnaître que la grande manipulation médiatique contre les « populismes », à vingt-quatre heures du scrutin européen, tombait particulièrement à point. Il conviendrait peut-être de se demander qui a fort opportunément soufflé cette date à Mehdi Nemmouche pour l’acte meurtrier.

Dans le crime de Bruxelles, des témoignages évoquèrent un « individu de type européen, bronzé… ». On le voit, il y à progrès dans la désinformation. Il devait sans doute s’agir d’un compatriote vacancier de retour (de Syrie, par exemple). Mais damned ! encore raté quand même, ce fut Mehdi Nemmouche ! Une question m’obsède presque quotidiennement : combien de nos concitoyens continuent à faire réellement confiance à la grande presse et aux journaux télévisés ?

Publicités

Written by Arnaud de Brienne

1 juin 2014 à 12 h 23 min

%d blogueurs aiment cette page :