Le blog d'Arnaud de Brienne

Petits antidotes contre la pensée unique et pour la prévention du Sida mental

Attentat meurtrier de Nice : n’oubliez pas votre traitement

Pour la quinzaine à venir, j’insiste sur la nécessité pour nos concitoyens traités de ne surtout pas interrompre leur traitement.

Pour les sans-couilles, je préconise un doublement de la posologie pendant au moins une semaine afin d’éviter tout risque de rechute ou de complication.

Quant aux concitoyens non encore soignés, mon agenda étant bien rempli, je les renvoie vers leur médecin généraliste.

Padamalgam padamalgam2 Padamalgam3

Publicités

Written by Arnaud de Brienne

15 juillet 2016 à 6 h 30 min

%d blogueurs aiment cette page :