Réflexion relevée sur Telegram aujourd’hui

« Pour un triple vacciné interdit de boites de nuit, masqué à vie, abonné aux « doses de rappel » et qui doit faire un test PCR pour sortir du pays, c’est comme pour un prof qui vote à gauche depuis 30 ans, a milité à SOS racisme, et se fait cracher dessus, insulter et bousculer tous les jours par des racailles… C’est trop tard, ils ne peuvent plus revenir en arrière, admettre qu’ils se sont trompés. Ne reste plus que la fuite en avant, et la haine virulente et absolue, de ceux qui témoignent qu’une autre voie était possible »

Pas mal vu !