Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne veut nous imposer l’identité numérique (vidéo 0:44)

Nous l’annonçons depuis longtemps et d’ailleurs les « pass » sanitaire puis vaccinal n’auront été qu’une première étape vers un marquage du cheptel humain. Ils n’auront servi qu’à cela et en tout cas n’auront été d’aucune utilité du point de vue de la santé publique, ce qui commence enfin à se savoir. Et finalement, à quoi d’autre aura servi cette fausse pandémie avec un vrai virus échappé d’un vrai laboratoire ? Les choses deviennent claires ? L’inquiétant fracas de la guerre russo-ukrainienne ne soit pas faire oublier que le plan continue à se dérouler, plus discrètement c’est vrai, mais avec le même objectif : la progression vers un marquage numérique généralisé, étape préalable à l’instauration d’un crédit social à la chinoise.