Le PDG de Blackrock confirme que la guerre en Ukraine servira d’accélérateur du Great Reset

Quoi de mieux qu’une bonne guerre pour solder, grâce à l’inflation, l’énorme stock de dettes accumulé par des décennies de capitalisme financier débridé ? On mettra la stagflation sur le compte de la « réorganisation des chaînes d’approvisionnement », comme le dit Larry. Et puis on passera à la monnaie numérique et au contrôle permanent du bétail humain… OD

Est-ce que la guerre de la Russie en Ukraine va servir de catalyseur au « great reset », à l’agenda 2030 et à la quatrième révolution industrielle du Forum économique mondial ?

Absolument, selon le PDG de Blackrock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde :

« Le conflit en Ukraine est utilisé comme un accélérateur pour réorganiser l’économie mondiale alors que l’ancien ordre mondial s’effondre et qu’un monde multipolaire émerge. Les chaînes d’approvisionnement seront délocalisées ou rapprochées de chez nous, et le programme du World Economic Forum d’un nouveau monde vert, d’une surveillance accrue des entreprises et de l’argent traçable est inévitable en cette décennie. »

Poutine est-il complice de ce « game changing » ou bien est-il télécommandé ? Au final, il semble que cette guerre va servir les intérêts des mondialistes et de leur matrice numérique…

BlackRock’s Fink Says Ukraine Invasion « Accelerates » ESG and Digital Currencies Shift

Conscience du peuple,

Olivier Demeunelaere

Rappels :

Gaz et essence au zénith – pour certains, la guerre est bien pratique

« Au secours, la crise énergétique arrive » (Charles Gave)

Ordo ab chaos : comment le conflit ukrainien est conçu pour bénéficier aux mondialistes