Macron annonce que s’il est réélu le 24 avril, il ne s’interdira pas « d’avoir recours au pass vaccinal »

Comme nous l’avons régulièrement annoncé sur ce blog, les valets de Big Pharma ne désarment pas et reviendront bientôt à l’assaut avec le fameux « passe-vaccinal ». Il suffisait de laisser passer les élections. Bien que chacun puisse constater que non seulement ce faux vaccin n’a aucune efficacité si ce n’est d’avoir boosté l’épidémie, les corrompus sont tenus d’acheter toujours plus de milliards de doses. Les enjeux financiers sont énormes et les corrompus occupent des postes-clé et attendent leur rétribution. Pourtant, presque tous les piquousés sont malades, fatigués, affaiblis, attrapent presque tous les virus ambiants et sont contaminés une, deux, trois fois par ce Covid contre lequel on leur a fait croire qu’ils étaient vaccinés. L’ultime solution consistera donc à trouver un vaccin contre la connerie, mais là c’est un autre enjeu…

Après que le gouvernement a suspendu les livraisons de « vaccin » Pfizer pendant les élections, Macron a lâché une information de taille qui ne va pas rassurer les Français qui pensaient être libres de tout mouvement. Ils vont peut-être devoir revenir au vaccin pour partir en vacances.

Lors d’une interview sur le pure player français Brut, le présidentiable Emmanuel Macron laisse entrevoir ses projets pour le peuple de France. S’il est réélu le 24 avril 2022, il ne s’interdira pas de réintroduire le pass vaccinal et donc l’obligation vaccinale pour accéder aux lieux de loisirs, bars, restaurants, transports… « La loi a donné la possibilité au gouvernement de l’utiliser jusqu’en juillet. Et donc s’il y avait une remontée très forte, qui s’accompagnait d’une montée des hospitalisations et en réanimation, qui conduit à une déprogrammation des opérations, il ne faut pas s’interdire de réutiliser le pass vaccinal », a expliqué l’actuel président.

Après les élections les affaires reprennent : les livraisons de Pfizer ne sont suspendues que jusqu’au 27 avril 2022. Le virus, ce pilier de bar, a horreur des isoloirs, donc même non vacciné, vous pourrez en toute décontraction aller voter Macron. Une fois Macron réélu et votre location d’été réservée, vous devrez vous faire injecter une dose. Sinon vous devrez rester chez vous !

La veille de l’élection, Macron montre qu’il fait le job jusqu’au bout pour que les principaux actionnaires de Pfizer, BlackRock et Vanguard, lui gardent une place au chaud bien payée. Au risque de ne pas être réélu…

Le Média en 4-4-2.