Hong Kong utilise des bracelets électroniques à la cheville pour suivre les citoyens positifs au Covid

Big Brother continue d’avancer…

Technologie invasive.

À partir de ce vendredi, les résidents de Hong Kong infectés par le Covid et placés en quarantaine chez eux devront porter un bracelet électronique de suivi, ont annoncé les autorités sanitaires.

L’objectif de cette mesure est de s’assurer que ces citoyens ne quittent pas leur domicile. L’annonce a été faite par le ministre de la santé de Hong Kong, Lo Chung-mau, et la mesure entrera en vigueur le 15 juillet.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une politique controversée, connue sous le nom de « Zéro-Covid », menée à la fois par Hong Kong et la Chine continentale depuis l’apparition du virus (mais aussi par certains autres pays, notamment l’Australie, jusqu’à l’année dernière).

Le principe de Zero-COVID est de traquer chaque infection et de parvenir ainsi à un contrôle et une suppression maximale. Pour ce faire, les autorités déploient toute une série de technologies de traçage et de suivi, de fermeture des frontières et de quarantaine, ainsi que des confinements stricts.

Bien que cette politique Covid soit en place depuis plus de deux ans maintenant, Hong Kong a connu récemment un pic de nouveaux cas de coronavirus, portant leur nombre à 2 000 par jour au cours de la semaine écoulée, ce qui a motivé cette nouvelle mesure.

Cette politique – dont le contraire est « vivre avec le virus » – a été critiquée pour ne pas avoir atteint son objectif et pour avoir nui à l’économie et à la santé de la population en dehors des problèmes de coronavirus.

Mais Lo est un fervent partisan du « Zéro-Covid » qui a déclaré par le passé que « vivre avec le virus nous fera tous mourir ».

C’est pourquoi la Chine continentale et Hong Kong continuent d’adhérer au principe du « Zéro Covid », les bracelets covid, qui viennent d’être réintroduits, faisant partie de cette stratégie. Les rapports indiquent que l’on ne sait pas encore en quoi consisteront ces bracelets, ni comment ils fonctionneront exactement.

En 2020, les personnes arrivant à Hong Kong portaient des bracelets de suivi et étaient mises en quarantaine pendant deux semaines. Les bracelets contenaient un code QR et étaient couplés à une application téléphonique, et étaient conçus pour suivre les mouvements des personnes.

Certains résidents de Hong Kong dont le test est positif sont dirigés vers une quarantaine dans des installations spéciales, tandis que d’autres sont autorisés à le faire chez eux.

Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale