Le blog d'Arnaud de Brienne

Petits antidotes contre la pensée unique et pour la prévention du Sida mental

Archive for the ‘Divers’ Category

Joyeux Noël

Written by Arnaud de Brienne

25 décembre 2019 at 6 h 25 min

Vive le foie gras, n'en déplaise aux brouteurs d'herbe

« Souvent une oie engraissée aura le foie plus gros que tous les autres viscères ensemble, et ces foies gras que nos gourmands recherchent, étaient aussi du goût des Apicius romains. » Georges-Louis Leclerc de Buffon, Œuvres choisies, Firmin Didot, 1845

Noël approche. La ville débute son offensive contre les ténèbres : les magasins brillent de mille feux, l’effervescence gagne les rues et les boulevards. Les parfums de marrons grillés et les senteurs de cannelle se réapproprient nos papilles et nos mémoires. Arrivent à grands pas les repas gourmands de fin d’année et leurs classiques mets de fête : huîtres, saumon, bûche, chapon… et peut-être le plus emblématique et le plus ancien d’entre tous : le foie gras.

Le plus ancien en effet, car les Egyptiens gavaient déjà des oies il y a plus de six mille ans. La première recette écrite de « Jecur ficatum » (foie aux figues) date du IVe siècle, dans le célèbre ouvrage De re coquinaria d’Apicius (1).

Cette tradition culinaire millénaire est aussi une de celles qui font l’objet d’attaques de plus en plus violentes de la part des chiens de garde du nouvel ordre moral. Raison de plus pour goûter au fruit défendu et résister agréablement aux déconstructeurs du beau et du bon.

Pour participer à cette douce guérilla gastronomique, choisissons l’arme la plus subtile : le foie gras d’oie. Non seulement il est d’une finesse supérieure au canard, mais sa technique de gavage particulièrement délicate empêche toute méthode industrielle, ce qui, d’une part, renforce la garantie de qualité du foie et, d’autre part, renforce l’éthique de l’élevage.

En premier lieu, le foie doit être d’une grande fraîcheur (abattage de moins de 24h), sans quoi le rendu final sera au mieux décevant, au pire dangereux pour votre santé. Le foie est travaillé entier et brut, délicatement rôti à la poêle sans dépasser les 40 degrés à cœur, juste pour atteindre une coloration extérieure rappelant celle de la cabosse de cacao.

Au final, cette noble matière préparée avec un minimum de manipulations (les lobes ne sont pas dénervés) offre une texture ferme parfaitement préservée. La chair est légèrement rosée et les arômes sont d’une extrême finesse. Le foie une fois égoutté et refroidi, l’absence de « gras » surprend en bouche et laisse le palais sans lourdeur, libre d’accueillir les plats suivants ou un vin délicat (proscrire les liquoreux).

Une pincée de perles de sel de Guérande, quelques graines de poivre à queue du Bénin et des éclats de fève de cacao apportent la tension juste nécessaire à l’ensemble. Vous ne goûterez pas seulement un foie gras d’exception mais six mille ans d’une histoire ininterrompue. Dans votre palais seront célébrés les pharaons, les empereurs et les rois qui avant vous se sont émerveillés de ce mets.

Cet audacieux foie gras d’oie peut se goûter au restaurant « Table » à Paris, un des temples des produits d’exception, création du talentueux chef Bruno Verjus.

Nicolas d’Aubigny — Promotion Marc Aurèle

Ce texte fait partie d’une série, les itinéraires gastronomiques (en savoir plus).

Notes

  1. Compilation de recettes culinaires romaines, De re coquinaria (traduit en français sous le titre de L’Art culinaire) fut rédigée au IVe siècle. Son origine remonterait toutefois au Ier siècle, l’auteur en serait le célèbre gastronome Marcus Gavius Apicius. De re coquinaria nous fut transmis par deux manuscrits enluminés de l’époque carolingienne (l’un provenant de l’abbaye de Fulda, en Allemagne ; l’autre de l’abbaye de Saint-Martin de Tours).
  2. Compte tenu de sa rareté, le foie d’oie est parfois remplacé par un foie de canard de grande qualité, se renseigner au préalable.

Institut Iliade

Written by Arnaud de Brienne

22 décembre 2019 at 11 h 55 min

Publié dans Devoir de mémoire, Divers

La Fabrique du crétin digital, de Michel Desmurget

La fabrique du crétin digital : les dangers des écrans pour nos enfants

Dans son dernier livre, La Fabrique du crétin digital, Michel Desmurget hurle presque son angoisse, sa colère, devant le pouvoir d’escrocs juste préoccupés par le remplissage de leur portefeuille, totalement indifférents à la réalité. Cette réalité doit nous effrayer, nous inciter d’abord à lire ce livre exceptionnellement bien documenté, ensuite à réagir, à sauver nos enfants.

Au départ, l’auteur nous montre à quel point la pub sur écrans est dangereuse, à quel point ceux qui veulent nous vendre leurs produits sont dépourvus de conscience, du sens des responsabilités, d’humanité… de dignité ! Ils donnent une image positive, mortelle, de l’alcool et du tabac, actuellement surtout junk food, sucreries… guère plus recommandables. Ce sont des exemples bien connus, d’autant plus dangereux que la pub commence tôt, s’adresse à un cerveau en formation.

Et c’est ici que Desmurget convainc grâce à son savoir en neurosciences : un cerveau a besoin de contacts humains, d’éducation, pour se former ; il est déshumanisé par les écrans, il est d’autant « mieux » détruit que la destruction commence jeune. Impossible de résumer ce livre où l’auteur accumule les preuves de mauvaise foi, donne aussi de nombreux exemples d’expériences, d’études indiscutables. L’enseignante que je suis a été particulièrement frappée par la démonstration du danger des écrans à l’école : non seulement l’enfant comprend et retient moins bien ce qu’il voit sur écran que ce qui lui est communiqué par un être vivant en chair et en os, mais ce même enfant apprend vite à tricher, fait du « multitasking » école-jeu qui diminue très fort l’attention et donc la compréhension comme la mémorisation. L’horreur complète : le cerveau en formation est définitivement abîmé par ce traitement ! Et nous ne serons pas étonnés d’apprendre que les familles d’un bon niveau d’instruction – l’exemple de Steve Jobs est connu – refusent l’accès à l’outil numérique à leurs jeunes enfants, vont jusqu’à les envoyer dans des écoles privées…

Cela n’empêche pas les marchands de tablettes, ordinateurs, programmes et revues informatiques… de faire croire le contraire : grâce à des études faussées, incomplètes, ils arrivent à convaincre des responsables que l’école « digitale » serait une école efficace, égalitaire et, surtout, coûterait à la longue bien moins cher qu’enseignants et documents imprimés.

Oui, l’école « digitale » coûtera moins cher, rapportera des fortunes aux escrocs du monde digital… transformera nos jeunes en parfaits zombies, zombies juste « bons » à se laisser droguer – de jeux vidéo comme de sucre, alcool, aliments malsains en général –, zombies « bons » à perdre tout esprit critique et toute dignité.

Desmurget dit clairement : jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle. Et à ceux qui répondent qu’il « retarde », que l’humanité change, évolue, il rétorque par une vérité biologique : « Les grandes périodes de plasticité cérébrale propres à l’enfance et à l’adolescence ne sont pas éternelles. Une fois refermées, elles ne ressuscitent plus. Ce qui a été gâché est à jamais perdu. L’argument de modernité si souvent avancé prend alors toute sa dimension ridicule. “Il faut vivre avec son temps”, nous dit-on. C’est incontestable… Mais il faudrait prévenir notre cerveau que les temps ont changé ; parce que lui n’a pas bougé d’un iota depuis des siècles. Et, malheureusement, avant de s’adapter parfaitement à son nouvel environnement numérique (s’il y parvient un jour), il va lui falloir quelques dizaines de millénaires ! »

Michel Desmurget termine par une évidence qui plaira aux vrais enseignants : « À ce jour, un seul levier a démontré une influence réellement positive et profonde sur le devenir des élèves : l’enseignant qualifié et bien formé. Il est l’unique élément commun à tous les systèmes scolaires les plus performants de la planète. »

Ce qu’en dit la quatrième de couverture :

La consommation du numérique sous toutes ses formes – smartphones, tablettes, télévision, etc. – par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).

Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite…), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques…) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation…). Autant d’atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes.

« Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle », estime Michel Desmurget. Ce livre, première synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, est celui d’un homme en colère. La conclusion est sans appel : attention écrans, poisons lents !

Boulevard Voltaire

Written by Arnaud de Brienne

10 novembre 2019 at 7 h 46 min

Notre nouveau Consul de France à Los Angeles


Philippe Besson (à gauche…) et un ami, notre nouveau Consul général de France à Los Angeles remplaçant Christophe Lemoine…

Written by Arnaud de Brienne

30 décembre 2018 at 22 h 25 min

Publié dans Divers, Image du jour, politique

L’inévitable effondrement… dans une insouciance quasi-générale

Que cela dérange, oui bien sûr, mais qui oserait dire que c’est faux ? Nos grands media n’ont rien à dire sur le sujet ? Dommage.

Agora Vox

Written by Arnaud de Brienne

25 juillet 2018 at 6 h 36 min

Mais qui a dit que les Français sont des veaux ?

« Les Français sont des veaux », se serait, selon la légende, exclamé le général de Gaulle depuis se retraite sécurisée, à Londres, en 1940.

Eh bien, à considérer la photo ci-dessus, le grand Charles s’était fourré le doigt dans l’œil jusqu’au coude. Il suffit de considérer ces centaines de milliers de Français parisiens de tous âges descendus dans la rue, drapeau tricolore au poing, pour réclamer la défense intransigeante de nos frontières, de notre sol, notre langue, nos traditions, notre religion et pour la restauration d’un état de droit. Ils veulent tout simplement un avenir satisfaisant et vivable pour leurs enfants et petits-enfants. En France, c’est par millions qu’ils se sont mobilisés le 15 juillet 2018 contre l’insécurité, la gabegie des gouvernements successifs, leur laxisme, les politiciens corrompus, le fiscalisme écrasant, la presse aux ordres, la paupérisation, le démantèlement du système social et des retraites…. Des veaux tout ça ? Des lions voulez-vous dire !

Épilogue :
L’auteur de ce blog s’est sans doute un peu emballé au risque de commette une « fake news » (fausse nouvelle)… L’immense foule rassemblée dans toutes les villes de France sous les trois couleurs du drapeau français ne faisait que fêter la victoire d’une partie de ballon. Finalement, de Gaulle ne déraillait peut-être pas tant que ça ?

Written by Arnaud de Brienne

18 juillet 2018 at 7 h 12 min

Naviguer sur internet autrement

Pour tous ceux qu’insupporte le GAFAM (Google-Apple-Facebook-Amazon-Microsoft), voici quelques ressources à la portée de tous :

Pour en finir avec Google :

Ixquick : Moteur de recherche très sécurisé

DuckDuckGo : moteur de recherche

Qwant : moteur de recherche européen (moins sécurisé que les deux premiers)

 

Pour remplacer Google Chrome et autres :

Maxthon : Navigateur

Srware : Navigateur

Pale Moon : Navigateur

Tor Browser : Navigateur (utilise le réseau Tor). Très sécurisé à condition de bien le paramétrer.

 

Remplacer Gmail, etc.

Protonmail : Boîte courriel (messagerie cryptée très sécurisée)

Zoho : Boîte courriel

Tutanota : Boîte courriel

Yandex : Boîte courriel (transmettrait des informations aux services russes. Donc, avec modération)

Il existe beaucoup d’autres ressources, notamment Anonymox (pour Firefox), les anonymisers en général, les VPN. A suivre donc…

Written by Arnaud de Brienne

6 mars 2018 at 21 h 25 min