Des dirigeants de Black Lives Matter ont utilisé les dons pour acheter une autre maison à 6 millions de dollars dans le sud de la Californie

On imagine la tête des cocus qui ont cotisé pour cette arnaque !

Black Lives Matter a acheté une maison chic du sud de la Californie pour près de 6 millions de dollars en utilisant des dons en espèces, selon un rapport publié lundi.

Trois leaders du mouvement de justice sociale – Patrisse Cullors, Alicia Garza et Melina Abdullah – ont enregistré une vidéo en juin dernier devant la maison «secrètement achetée » tout en marquant le premier anniversaire du meurtre de George Floyd, a rapporté le magazine New York. […]

“C’est parce que nous sommes puissants, parce que nous gagnons”, a déclaré Cullors à propos de ce qu’elle a qualifié d’attaques médiatiques de droite. “C’est parce que nous menaçons l’establishment, nous menaçons la suprématie blanche.” Mais Cullors et ses collègues n’ont révélé aucun détail sur la maison haut de gamme vue derrière elles dans la vidéo – une surface de 600 metres carrés avec plus de six chambres et salles de bains, des cheminées, une piscine et un parking pour plus de 20 voitures, selon une annonce immobilière citée par le magazine.

La propriété a été achetée en octobre 2020 avec des fonds qui avaient été reversés à la Black Lives Matter Global Network Foundation (BLMGNF), selon le rapport explosif. […]

La propriété a été transférée une semaine plus tard à une entreprise du Delaware, garantissant que le nom du propriétaire ne soit pas divulgué, selon le rapport. […]

L’organisation a tenté de «tuer» l’histoire de la maison – qui est appelée en interne le «complexe» – tandis qu’une note de stratégie aurait suggéré qu’elle pourrait être utilisée comme une «maison d’influence» où les artistes peuvent se rassembler.

“La résidence a été achetée dans le but de servir de “logement et d’espace de studio” aux récipiendaires de la bourse Black Joy Creators”, a déclaré vendredi Shalomyah Bowers, membre du conseil d’administration de BLMGNF, au magazine dans un communiqué. […]

Mais la déclaration n’a pas précisé pourquoi peu de contenu y a été produit depuis environ 17 mois … […] Nypost

FDESOUCHE

Pendant la guerre les affaires continuent : il est toujours possible d’acheter un bébé en Ukraine

J ‘ai envie de vomir devant l’hystérie sur l’Ukraine , la guerre est tragique et elle met en évidence des situations inattendues et dramatiques

Pauvres Ukrainiens, victimes de Poutine et victimes des oligarques et des pourris que nos parlementaires applaudissent… Il faut négocier permettre aux Russes de rester Russes dans le Donbass, aider, intégrer les autres qui se tournent vers l’occident et les débarrasser des Zélensky et autres

Tout pour le peuple, rien pour les mafias…

L’Ukraine est sans doute le seul pays du monde à exporter des bébés via le système des mères porteuses

Biotexcom représente 25% du marché mondial

.https://books.google.fr/books?id=sjVCEAAAQBAJ&printsec=frontcover&hl=fr

https://www.leparisien.fr/societe/gpa-au-coeur-dune-fabrique-de-bebes-en-ukraine-berceau-des-derniers-espoirs-de-couples-07-01-2022-KPSDDXALUJGKRMPDZY2K6QH3XA.php

https://www.journaldequebec.com/2022/03/18/ukraine-19-bebes-de-meres-porteuses-coinces

L’entreprise exportatrice a tenu à rassurer les clients occidentaux, même si en attendant les bébés sont élevés en batterie . Rien à foutre des mamans, ils n’en parlent pas… sauf dans une récente publication Facebook, l’entreprise ukrainienne BioTexCom met en garde les futurs parents de vouloir sortir leur mère porteuse du pays de leur propre chef. La clinique met en relation des couples sans enfants et des personnes seules du monde entier avec des mères porteuses ukrainiennes. Celles-ci mettent au monde les enfants et les font ensuite adopter.

Les mères porteuses touchent 9200 euros plus 200euros par mois de grossesse ; La vente peut atteindre plus de 60 000 euros par bébé

Rassurant : les bébés sont confiés à un bataillon qui porte le nom du groupe nazi Sich des Carpates illustre en 39/45

https://fr-academic.com/dic.nsf/frwiki/1448564

Les mères porteuses sont choisies en 3d:

Nous offrons un grand choix de donneuses d’ovocytes en la présence de plus de 400 femmes âgées de 19 à 29 ans. Pour que votre choix soit le plus éclairé possible, vous pourrez sélectionner plusieurs donneuses), découvrir leurs photos et vidéos, un modèle 3D ainsi que d’autres informations générales.

HOME

<En 2020 Biotexcom a improvisé une grande crèche (appelée « chambre maternelle » malgré l’absence de mères) dans le hall de l’Hôtel Venezia, où sont hébergés 46 nouveau-nés et nourrissons, âgés de quelques heures à quelques semaines, mis au monde par des mères porteuses contre paiement par des « parents d’intention », citoyens de nombreux pays du monde, dont l’Italie, l’Espagne, la France …
En raison du confinement lié au Coronavirus, les commanditaires ne peuvent pas se rendre en Ukraine pour récupérer les enfants commandités, littéralement entassés dans un hôtel en attente de leur libération.

Malgré les assurances de Biotexcom, il n’y a aucune certitude quant à l’état de santé psychophysique de ces enfants ou quant à leur prise en charge adéquate.

Le recours à la maternité de substitution est proscrit par un grand nombre de pays. Ailleurs dans le monde, telle qu’elle est très majoritairement pratiquée, la GPA a été expressément reconnue par la Rapporteuse spéciale des Nations-Unies comme de la vente d’enfants au sens du Protocole additionnel à la Convention des droits de l’enfant (Rapport 2018).

Au niveau européen, le Parlement a condamné sa pratique « qui va à l’encontre de la dignité humaine de la femme, dont le corps et les fonctions reproductives sont utilisés comme des marchandises; [le Parlement Européen] estime que cette pratique, par laquelle les fonctions reproductives et le corps des femmes, notamment des femmes vulnérables dans les pays en développement, sont exploités à des fins financières ou pour d’autres gains, doit être interdite et qu’elle doit être examinée en priorité dans le cadre des instruments de défense des droits de l’homme » (§115 Résolution du parlement européen du 17 décembre 2015 sur le rapport annuel de 2014 sur les droits de l’homme et la démocratie dans le monde et sur la politique de l’Union Européenne en la matière (2015/2229(INI))

Désolé mais cette Ukraine n est pas une démocratie !

Les entreprises françaises se tirent une balle dans le pied , l’ Europe lèche les babouches de Biden.

Les sanctions renforcent l’unité des Russes derrière Poutine et plus encore démontrent au reste du Monde qu’il doit faire front contre l’Occident . Les Chinois, le Indiens, les Africains ne s’y trompent pas…

Lettre au Président ukrainien sur la situation des enfants nés par GPA et bloqués en Ukraine

http://abolition-ms.org/nos-actions-fr/lettre-au-president-ukrainien-sur-la-situation-des-enfants-nes-par-gpa-et-bloques-en-ukraine/embed/#?secret=LuL6kvMML9

Le blog de Patrice Gibertie

Une nuisible s’en est allée : Elle disait que 500 000 enfants irakiens morts, ça en valait la peine. Madeleine Albright est décédée et va pouvoir leur dire en face

Madeleine Albright est morte et nous souhaitons lui rendre hommage à notre façon, loin des rédactions du monde entier qui lui taillent un costard tiré à quatre épingles.

Au nom des 500 000 enfants irakiens morts suite à l’invasion américaine en Irak et aux propos de Madeleine Albright qui, à cette question d’une journaliste « Un demi-million d’enfants sont morts, c’est plus qu’à Hiroshima, est-ce que cela en vaut le prix ? » répondait du tac au tac : « C’est un choix très difficile, mais nous pensons que cela en vaut le prix. »

Dans le dernier 4-4-2 de Marcel D. — censuré par YouTube — ce dernier avait justement évoqué de façon très poétique ce qu’il pensait de l’ancienne cheffe de la diplomatie américaine sous Bill Clinton. Bonne écoute :

Pour voir la vidéo complète de Marcel D. c’est ici : Marcel D. en 4-4-2 sur la Russie-Ukraine, Poutine et le mensonge des médias 

Une opération militaire russe a empêché le lancement de bio-laboratoires américains en Ukraine. Kiev cache des preuves

L’opération spéciale militaire russe en Ukraine a coïncidé avec le lancement prévu de biolaboratoires militaires américains à Kiev et à Odessa. Le 26 février, l’ambassade des États-Unis en Ukraine s’est empressée de supprimer de son site Web tous les documents concernant 11 laboratoires biologiques financés par le Pentagone en Ukraine. Tous ces documents (désormais supprimés par l’Ambassade), vous pouvez les lire ICI .

En octobre 2021, l’agence américaine de réduction des menaces pour la défense (DTRA) du département américain de la Défense a publié sur le site Web des marchés publics américains un accord supplémentaire sur la « lutte contre les agents pathogènes hautement dangereux. Le document concerne la dernière étape des travaux sur le lancement de deux bio-laboratoires en Ukraine : à Kiev et à Odessa. L’avenant porte sur l’équipement et la formation du personnel et la mise en service des installations. Le coût des travaux est de 3,6 millions de dollars, mais certains chiffres du document sont cachés pour des raisons de secret. Selon le document, les laboratoires étaient prêts à plus de 90 %. Cependant, l’achèvement des projets a été retardé jusqu’à sept mois à compter de la date de signature du document (juillet 2021), soit jusqu’à fin février 2022 :

Les laboratoires ukrainiens ont été construits dans le cadre du programme américain Cooperative Threat Reduction Program, lancé en 1991 et dirigé contre la Russie et l’ex-Union soviétique. Ils ont été financés dans le cadre du Biological Threat Reduction Program. La coopération entre l’Ukraine et les États-Unis dans ce domaine s’est intensifiée après la première révolution de Maïdan en Ukraine en 2005.

Vous pouvez en savoir plus sur les bio-laboratoires américains, y compris en Ukraine : ICI , ICI , ICI .

Deux nouveaux laboratoires sont en cours de création sur la base de l’Institut de recherche d’État de Kiev pour les diagnostics de laboratoire et l’expertise vétérinaire et sanitaire et de la division d’Odessa du Service d’État ukrainien pour la sécurité alimentaire et la protection des consommateurs. La majeure partie de la collection ukrainienne de souches endémiques d’agents pathogènes dangereux est stockée à Odessa. Les bâtiments des nouveaux biolaboratoires de Kiev et d’Odessa ont été construits en 2019, mais n’ont pas été mis en service.

Le document ci-dessus indique clairement que ce projet est important et urgent pour le gouvernement américain : d’autres retards potentiels sont qualifiés d’inacceptables, et « DTRA exige l’achèvement et la reddition urgents des deux laboratoires pour assurer l’exécution active et sûre de la mission DTRA. ”

Les deux installations sont détenues et sécurisées par le gouvernement ukrainien, mais aucune des installations n’effectue actuellement de travaux biologiques actifs car DTRA a demandé aux autorités ukrainiennes de ne pas commencer les travaux tant que l’acceptation et l’achèvement ne sont pas terminés, selon les documents d’approvisionnement.

Moscou a fait part de son inquiétude face au développement d’armes biologiques près des frontières russes. Le président russe Vladimir Poutine s’est inquiété de la collecte « intentionnelle et professionnelle » de biomatériaux de Russes par des étrangers.

L’opération militaire russe en cours en Ukraine pourrait arrêter le programme DTRA en Ukraine. Quoi qu’il en soit, les projets de Kiev et d’Odessa seront reportés, voire annulés. Les États-Unis ont déjà dépensé plus de 2 milliards de dollars pour de tels programmes rien qu’en Ukraine, et il y en a davantage en Géorgie, au Kazakhstan, en Arménie, en Azerbaïdjan et en Ouzbékistan.

Maintenant, alors que les forces russes avancent en Ukraine, Kiev semble pressée de cacher la preuve que les États-Unis violent la convention sur la non-prolifération des armes biologiques. La fin de l’opération russe se verra.

PLUS SUR LE SUJET :

South Front

Covid-19 : Bill Gates prévient le monde : “nous aurons une autre pandémie”

Ce n’est pas la première fois que Bill Gates prévient d’une autre pandémie à venir. Je n’ai pas le temps d’effectuer des recherches mais dans une courte interview avec Melinda Gates, il y a au moins un an, il avait annoncé, sourire aux lèvres et de façon allusive, une prochaine pandémie qui cette fois devrait vraiment nous soucier. Ne nous leurrons pas, ils ne nous lâcheront pas comme ça…

Merci de contribuer à la diffusion de l’information en faisant suivre le lien de cet article par tous moyens possibles, réseaux sociaux, courriels, etc.

Ce vendredi 18 février, à Berlin, Bill Gates a prédit l’arrivée d’une autre pandémie sans fournir davantage de détails 

Très mauvaise nouvelle. Alors que depuis deux ans, des milliers, voire des millions de personnes, dénoncent les lois liberticides mises en place par des Etats devenus trop puissants dans leur gestion de la crise sanitaire, apparemment, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge.

C’est du moins ce que nous dit Bill Gates, milliardaire américain qui, en 2017, a été l’un des premiers à mettre le monde en garde contre l’arrivée d’une pandémie. Ce vendredi, en marge d’une conférence sur la sécurité qui s’est tenue à Berlin relayée par le média américain CNBC, le philanthrope a, une nouvelle fois, prédit l’arrivée d’une prochaine pandémie.

“Nous aurons une autre pandémie”

“Nous aurons une autre pandémie. Ce sera un pathogène différent cette fois-ci”, dit-il. Face à la presse, le richissime philanthrope appelle à accélérer le développement des vaccins. “La prochaine fois, nous devrions essayer de les fabriquer en quelques mois au lieu de deux ans”, suggère-t-il.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que Bill Gates prédit l’arrivée d’une nouvelle pandémie. En effet, en novembre 2020, lors d’une séance Questions/Réponses à laquelle il avait pris part, il avait fait la même prédiction. Parlant de cette pandémie, il dira : “espérons que cela soit dans 20 ans, mais nous pouvons prétendre qu’elle se produise d’ici 3 ans. Il y a une probabilité que le monde connaisse quelque chose du genre dans 10 ou 15 ans”.

Rappelons qu’en 2017, lors de sa participation à la Conférence sur la Sécurité qui s’était tenue à Berlin un samedi 17 février, le fondateur de Microsoft avait prédit la mort de millions d’humains dans 15 ans. “Que cela se produise par un phénomène naturel ou par le terrorisme, les épidémiologistes prédisent qu’un microbe pathogène aéroporté pourrait tuer plus de 30 millions de personnes en moins d’une année. Et ils disent que c’est fort probable que cela se produise dans les 10 ou 15 prochaines années”, alertait-il.

“Entre 50 millions et 100 millions de morts”

S’adressant à son audience, Bill Gates tentait de calmer les esprits, rappelant qu’un phénomène pareil s’était déjà produit dans le passé. ‘C’est dur de penser à une catastrophe de cette ampleur, mais cela s’est passé il n’y a pas si longtemps que cela. En 1918, une grippe particulièrement virulente et mortelle avait tué entre 50 millions et 100 millions de personnes”..

Et d’ajouter : “vous vous demandez certainement si ces catastrophes existent. Le fait qu’une pandémie mondiale ne se soit pas produite ces dernières années ne voudrait pas dire qu’une pandémie mortelle ne se produira pas. Même si la prochaine pandémie n’aura pas l’ampleur de celle de 1918, il serait sage que nous envisagions le bouleversement social et économique qui s’ensuivrait si quelque chose comme Ebola faisait son chemin vers les grandes villes”.

Le Courrier du Soir

Vent de panique chez les fabricants de « vaccins » ? Le PDG de Moderna vient de se débarrasser de 400 millions de dollars d’actions et a supprimé son compte Twitter…

tages

Quelques jours après que Pfizer a admis qu’un audit de sécurité pourrait faire perdre des milliards à sa valorisation boursière, le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, s’est débarrassé de centaines de millions de dollars d’actions et a supprimé son compte Twitter.

Rien à voir ici, les gars. Rien de suspect du tout.

Transactions récentes du PDG :

  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 10 000 actions de MRNA le 02/11/2021 au prix moyen de 178,29 $. Le prix de l’action a augmenté de 3,06% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 9000 actions MRNA le 02/10/2021 au prix moyen de 182,74$. Le prix de l’action a augmenté de 0,55% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 11 046 actions MRNA le 02/05/2021 au prix moyen de 174,61$. Le cours de l’action a augmenté de 5,23% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 19 000 actions MRNA le 02/04/2021 au prix moyen de 161,73$. Le prix de l’action a augmenté de 13,61% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 11 046 actions MRNA le 29/01/2021 au prix moyen de 173,25 $. Le cours de l’action a augmenté de 6,05% depuis.
Stéphane Bancel, PDG de Moderna, s’exprimant au Forum économique mondial

Les étranges manœuvres du PDG de Moderna sont survenues peu de temps après qu’un ancien cadre de Blackrock a commencé à enquêter sur les statistiques de décès des compagnies d’assurance et des entreprises de pompes funèbres.

Edward Dowd est un ancien gestionnaire de fonds spéculatifs qui a commencé à creuser les statistiques de décès des compagnies d’assurance et des entreprises de pompes funèbres :

Il a également commencé à accuser Pfizer et Moderna de fraude dans les essais cliniques du vaccin.

Puis le PDG de Moderna a supprimé son compte twitter il y a 2 jours :

Aube digitale

Le préfet Lallement interdit les « convois de la liberté » à Paris

Question : Quel sens peut bien revêtir un arrêté d’interdiction qui est pris quand tout est déjà lancé ? OD

Le préfet de police Didier Lallement a annoncé ce jeudi 10 février, avoir pris un arrêté interdisant toutes les manifestations pouvant se réclamer du « Convoi de la liberté ». La veille, des centaines de véhicules sont partis de différentes villes de France pour rallier la capitale.

La préfecture de police a annoncé ce jeudi 10 février interdire à Paris les « convois de la liberté », inspirés d’un mouvement lancé au Canada pour protester contre les restrictions sanitaires, qui prévoyaient de « bloquer la capitale » à partir de vendredi. « Un dispositif spécifique sera mis en place (…) pour empêcher les blocages d’axes routiers, verbaliser et interpeller les contrevenants à cette interdiction », a ajouté la préfecture de police dans un communiqué.

Le préfet de police, qui a donné « des consignes de fermeté » aux policiers, rappelle qu’entraver la circulation est passible d’une peine de deux ans d’emprisonnement, d’une amende de 4 500 euros, de l’immobilisation et de la mise en fourrière du véhicule, de la réduction de moitié du nombre maximal de points du permis de conduire et de sa suspension pour une durée maximale de trois ans.

« L’organisateur d’une manifestation interdite peut être puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende et les participants seront verbalisés avec une contravention de quatrième classe », soit 135 euros, ajoute la préfecture.

« Nouvel élan » aux mouvements contestataires

Des milliers d’opposants au passe vaccinal ont annoncé sur les réseaux sociaux vouloir « rouler sur Paris » dans le cadre de « convois de la liberté », inspirés par les routiers canadiens qui bloquent le centre de la capitale de leur pays, Ottawa. Plusieurs convois sont déjà partis mercredi de Nice, Bayonne et Perpignan. Ils prévoient de rallier Paris vendredi soir et certains appellent ensuite à rejoindre Bruxelles pour une « convergence européenne » prévue le lundi 14 février.

Une note des des services de renseignements territoriaux décrit par ailleurs une mouvance hétéroclite qui s’inscrit dans la lignée des Gilets jaunes. Le rassemblement pourrait redonner un « nouvel élan » aux mouvements contestataires, jugent-ils.

Marianne, le 10 février 2022

Rappel :

Attention, la vague OCAMION arrive en Europe !

Pas vu à la télé – Dictature : des blindés de la Gendarmerie viennent d’arriver à Paris à quelques heures de l’arrivée des convois de la Liberté dans la capitale

Ah qu’on aurait aimé pareil déploiement de force et d’énergie pour rétablir simplement le droit dans les banlieues ! Il n’y a que contre le peuple que notre ripoublique se montre vraiment forte !

Des blindés de la gendarmerie viennent d’arriver à Paris à quelques heures de l’arrivée des convois de la liberté dans la capitale. #ConvoidelaLiberte #ConvoiFrance2022 #convoisdelalibertepic.twitter.com/Z60jVAXnZ6

— Anonyme Citoyen (@AnonymeCitoyen) February 11, 2022

Convoi de la liberté : La Préfecture de Paris sort l'artillerie lourde. Les convois non loin de Paris (LIVE)

LIVE

18 H50 

Twitter ralenti, les compte des « convois » censurés, y tweeter très difficiles

18 H 40

Waze est hors service :

Convoi de la liberté : La Préfecture de Paris sort l'artillerie lourde. Les convois non loin de Paris (LIVE)

18 H 37 

Des dizaines de camions de CRS suivent l’un des convois :

Alors que Paris est déjà bloqué par Lallement, à Beauvais, des dizaines de camions de CRS suivent le convoi de la liberté histoire d’en rajouter un peu
On est sur la stratégie policière la plus débile depuis bien longtemps
🎥@JulesRavel1#ConvoiFrance2022 pic.twitter.com/l7NsmA663K— Marcel (@realmarcel1) February 11, 2022

18 H 35

Le péage de Saint-Arnoult sous contrôle policier :

Convoi de la liberté : La Préfecture de Paris sort l'artillerie lourde. Les convois non loin de Paris (LIVE)

18 H 30 

Emmanuel Macron appelle « au plus grand calme » avant l’arrivée à Paris des convois de la liberté. (Ouest-France)

18 H 

Des sorties ont été fermées :

PARIS – De nombreuses portes du périphérique sont fermées pour empêcher l’accès au #ConvoidelaLiberte à la capitale. pic.twitter.com/U8XPLCcXej— Clément Lanot (@ClementLanot) February 11, 2022

Le périphérique est déjà fortement ralenti avant même l’arrivé du #ConvoiDeLaLiberté.

Les fermetures de portes et contrôles provoquent déjà de forte perturbation. https://t.co/INTwpWG4SH pic.twitter.com/esesoJPPcg— Clément Lanot (@ClementLanot) February 11, 2022

Les différents convois de la liberté en provenance de toute de la France, environ 3 800 véhicules de toutes sortes, doivent joindre la capitale ce vendredi 11 février.

L’ampleur de la manifestation interdite par la Préfecture de Paris n’est pas réellement quantifiable, cette dernière a décidé de mobilier 7 200 policiers mobiles, et exceptionnellement, de sortir ses véhicules lourds. 

Tracteurs, dépanneuses, lanceurs d’eau, camions-grue… La fête s’annonce sérieuse selon la Préfecture.

Voilà comment on reçoit le peuple en démocratie macroniste. #convoisdelaliberte pic.twitter.com/c0GfXvD8Pj— Anshel K (@wmeister3) February 11, 2022

#Manifestation 📢 | Engagés en soutien des forces mobiles, des engins spéciaux employés par la @prefpolice seront déployés à #Paris :
🔵 Tracteurs anti-barricades pic.twitter.com/NT7kJ2M7Cg— Préfecture de Police (@prefpolice) February 11, 2022

Convoi de la liberté : La Préfecture de Paris sort l'artillerie lourde. Les convois non loin de Paris (LIVE)
Convoi de la liberté : La Préfecture de Paris sort l'artillerie lourde. Les convois non loin de Paris (LIVE)


Des véhicules blindés de la gendarmerie se positionnent dans la capitale… #ConvoidelaLiberte pic.twitter.com/ATRalpZvSg— Paris XX° arrondissement (@destinafoot) February 11, 2022

Après l’étape parisienne, le convoi s’engagera en direction de Bruxelles qui a prohibé leur présence. La frontière franco-belge pourrait leur être interdite.

Restez au contact des évolutions.

Le PDG de Moderna a-t-il un don de médium ?

Voici un extrait de l’article que j’ai publié dans le quotidien Présent en novembre 2020, aux tout débuts de l’ère de l’homo vaccinus. Avec le recul de bientôt un an et demi, je ne vois toujours pas d’autre alternative que le don de médiumnité de Stéphane Bancel, PDG de Moderna Therapeutics ou la combine de haute volée. A chacun de voir…

(…) « Moderna expérimentait un vaccin début mars dernier (2020 NDLR)

Question opportunisme, Stéphane Bancel, PDG de Moderna Therapeutics n’a certes rien à leur envier. Bien qu’ayant acquis, surtout depuis mars dernier, une fortune  de 2,9 milliards de dollars, ce chanceux patron n’en a pas moins bénéficié d’une aide gouvernementale de 483 millions de dollars. Mais le plus incroyable ne se situe pas là. En janvier dernier, alors qu’il se trouvait à Davos, au Forum économique mondial 2020, en relation avec le National Health et en compagnie de tout le gratin dirigeant du monde et alors même que les cas d’infection au Covid-19 se faisaient rares, il reçut l’intuition, l’illumination même, que ce virus tournerait rapidement en pandémie. Son entreprise conçut un vaccin en quarante-deux jours et à mi-mars, avant même tout confinement – il débuta le 17 mars en France – ses chercheurs vaccinaient déjà quarante-cinq volontaires. Voyance, médiumnité ou plus prosaïquement combine de haute volée ?
Plus récemment, le 16 novembre, énième épisode de la guerre commerciale et financière actuelle, le laboratoire Moderna annonçait une efficacité vaccinale à 94,50%, avec l’évidente volonté de surpasser Pfizer et ses 90%.
Ces vaccins élaborés à la hâte, selon une technologie insuffisamment maitrisée, celle de l’ARN Messager, interférant dans l’ADN des vaccinés, ont été entièrement modélisés sur ordinateur, en 3 D, sans que jamais les chercheurs n’aient approché ni de loin, ni de près le virus. »

Présent

Le médecin de plateau TV Gilbert Deray toujours aussi enthousiaste pour les injections dans le monde entier…

Pr Gilbert Deray : «Il faut vacciner le monde entier»… L’ensemble des animaux de la planète aussi ?

Pr Gilbert Deray : «Il faut vacciner le monde entier», dans la #LaMatinale pic.twitter.com/MqUQMGvzqW

— CNEWS (@CNEWS) January 31, 2022

BusinessBourse

Lire aussi :

Gilbert Deray, médecin de plateau TV a perçu 172 761 euros de Big Pharma

Roubaix : le maire admet avoir pu s’être «trompé» concernant une association accusée de prosélytisme

Un délit sympa « le détournement de fonds par négligence », non ? On pourrait en inventer d’autres : le coup de pied au cul par négligence, par exemple. On ne nous prendrait pas pour des c… par hasard (et par négligence) ?

© PHILIPPE HUGUEN Source: AFP

«Je l’avoue : j’ai […] soutenu une association qui venait de faire scission avec une mosquée devenue salafiste», a déclaré ce 24 janvier Guillaume Delbar qui estime avoir pu être trompé sur sa réelle activité. Le maire DVD de Roubaix, Guillaume Delbar, poursuivi pour «détournement de fonds publics par négligence» dans une affaire de subvention d’une association accusée de prosélytisme islamique, a admis ce 24 janvier avoir pu se tromper en lui accordant son soutien.

Guillaume Delbar doit comparaître le 1er février à Lille (Nord) au côté de trois dirigeants de l’association de soutien scolaire Ambitions et initiatives pour la réussite (AAIR). Ces derniers, dont le président, seront jugés pour «abus de confiance». Lire aussi Un policier patrouille devant la mosquée de Paris, le 13 avril 2021 (image d’illustration). «Lâcheté politique», «reportage de caniveau» : l’enquête de M6 sur «l’islam radical» fait réagir «Je l’avoue : j’ai […] soutenu une association qui venait de faire scission avec une mosquée devenue salafiste. Pourquoi ? Parce qu’elle développait un programme formidable d’aide à la réussite scolaire pour les enfants roubaisiens», a affirmé dans un communiqué l’édile en réaction à une enquête du magazine Zone interdite (M6) consacrée à l’islam radical et évoquant l’association roubaisienne. «Cette association a été soutenue de manière unanime par les collectivités durant des années […]

Je peux avoir été trompé, j’ai pu me tromper. Mais le débat ne doit pas être manipulé par ceux qui voient des séparatistes partout», a-t-il ajouté. Le juriste Amine Elbahi, originaire de Roubaix, avait alerté la préfecture du Nord en octobre 2020 sur cette association, l’accusant de dispenser des «cours coraniques». Il avait aussi écrit au maire, mettant en avant que «plusieurs indices permettent de comprendre que cette association ne respecte pas les valeurs républicaines et le principe de laïcité».

Des contrôles déjà réalisés par la préfecture Après la diffusion du sujet de Zone interdite, la préfecture du Nord a confirmé sur Twitter «que des contrôles réalisés par les services de l’Etat ont mis en évidence que l’association AAIR dispensait des cours d’arabe à caractère cultuel». «Dès connaissance des résultats des contrôles, [la préfecture] a suspendu le 1er mars 2021 les subventions de l’Etat à cette association, demandé le remboursement des subventions versées et fait un signalement au parquet de Lille», a-t-elle précisé.

Guillaume Delbar avait précisé début janvier à l’AFP que la ville avait procédé «en 2021», après communication des résultats de l’enquête de la préfecture, «au gel des subventions et au retrait des locaux» mis à la disposition de l’AAIR.

RT France

En France, la 4ème dose pourrait ne pas être la dernière, dit Véran

Rappel de la méthode maintenant bien rodée : une quatrième dose pour les plus de 65 ans et les plus fragiles… puis, peu après, pour tout le monde, enfants compris. Puis une cinquième pour les plus de 65 ans…. etc. (NDLA)

La question de la quatrième dose de vaccin anti-Covid se posera « assez vite » pour les personnes très âgées, fragiles et immunodéprimées, a déclaré Olivier Véran, évoquant la possibilité de se faire injecter régulièrement d’autres rappels vaccinaux si l’épidémie reste aussi meurtrière et paralysante pour le pays.Malgré les attentes d’Olivier Véran de voir l’épidémie se terminer avec cette vague, potentiellement l’une des dernières, le ministre a laissé entendre le risque de la mise en place d’une quatrième dose pour certains, voire l’éventuelle nécessité de se faire administrer régulièrement des doses de rappel, si la situation ne s’améliore pas.Moins d’une semaine après avoir évoqué la possibilité d’une quatrième dose, dont plusieurs catégories de la population bénéficient déjà en Israël, M.Véran a déclaré ce 3 janvier sur France Inter que ce sujet était à l’étude parmi les scientifiques. Comme pour les campagnes de vaccination précédentes, celle-ci serait ouverte en priorité à plusieurs groupes :

.@olivierveran : « La question d’une nouvelle dose de vaccin va se poser assez vite pour les personnes fragiles dans notre pays, les personnes immunodéprimées ou très âgées. On en discute avec les scientifiques, pour l’instant seul Israël a ouvert cette quatrième dose » #le79inter pic.twitter.com/RXjh2Ask8k— France Inter (@franceinter) January 3, 2022

Selon lui, l’administration d’une nouvelle dose est pertinente car l’immunité « qui est très forte acquise après le rappel » commence à baisser à son tour au bout de quelques semaines.Il a toutefois noté ne pas avoir de réponse précise sur le lancement d’une nouvelle campagne de vaccination.Jugeant probable d’acquérir une immunité soit par la vaccination, soit par l’infection, « vu le taux de contamination sur la planète », M.Véran a supposé que l’épidémie toucherait bientôt à sa fin:

« J’ai dit que c’était peut-être, peut-être, tout est dans le peut-être, la dernière des vagues. »

Dans le cas contraire, le gouvernement risque de procéder à l’immunisation régulière de la population :

« Si on a un vaccin sûr et efficace qui pourrait nous protéger dans la durée de vagues mortelles, plus paralysantes pour notre pays que celles que nous avons connues, nous prendrions, hélas pour celles et ceux qui n’aiment pas se faire vacciner, cette habitude d’avoir des rappels de temps en temps. »

La nécessité d’un nouveau rappel

Israël, le premier pays à autoriser une deuxième dose de rappel vaccinal, a ouvert cette campagne aux personnes vulnérables, très âgées et immunodéprimées, ainsi qu’à celles de plus de 60 ans et au personnel soignant.

Une étude clinique a été lancée le 27 décembre sur un groupe de 150 soignants d’un hôpital de la banlieue de Tel-Aviv afin de déterminer si l’injection d’une deuxième dose de rappel est nécessaire ou non, en particulier face à la propagation rapide d’Omicron. La France attend les résultats de celle-ci pour pouvoir avancer sur cette question, a souligné Olivier Véran, toujours ce 3 janvier.

Sputnik France

Le mari de Ursula von der Leyen (présidente de la Commission européenne) qui veut rendre la vaccination obligatoire est le directeur de La société Orgenesis dont Pfizer est actionnaire…

Le mari de Ursula von der Leyen qui veut rendre la vaccination obligatoire est le directeur de La société Orgenesis dont Pfizer est actionnaire…

Le conflit d’intérêt est européen ! #StopFolieSanitaire https://t.co/IOOxf9O5iL — Véronique Genest (@veroniquegenest) December 2, 2021

Nouvelles de France

Ursula von der Leyen semble au mieux avec Albert Bourla (attention à l’orthographe du nom) PDG de Pfizer. Voir la photo

Liste des 15 présidents de départements qui refusent de verser le RSA aux non-vaccinés.

Une mesure qui ne sera évidemment pas applicable aux députés absents des bancs de l’Assemblée nationale.

Selon Sud Ouest, quinze présidents de département ont écrit le 29 octobre 2021 au Premier ministre : ils refusent d’assumer seuls le versement du RSA aux employés suspendus du fait de leur non-vaccination, et dénoncent le manque de concertation de l’État avant la prise de cette décision.

Les départements refusent d’assumer seuls le versement du RSA aux antivax. C’est en substance ce qui se dégage d’un communiqué du Conseil départemental de Gironde, écrit ce vendredi 29 octobre en réaction à la demande du gouvernement, qui réclame aux collectivités locales de verser le revenu de solidarité active (RSA) aux « personnes privées d’emploi suite à un refus d’obligation de vaccination. »

15 présidents de département refusent de verser le RSA aux salariés suspendus pour défaut de vaccination, comme le souhaite le gouvernement. Parmi eux : le Gers, l’Aude, le Tarn, la Lozère, les Pyrénées-Orientales, la Haute-Garonne, la Haute-Vienne, les Landes. Tous sont au PS…

— Nils Wilcke (@paul_denton) October 31, 2021

Les élus sont tous du Parti socialiste :

Une dépense supplémentaire que dénoncent la Gironde et quatorze autres départements qui ont signé une lettre destinée au Premier ministre Jean Castex. Parmi les signataires, les Landes, la Haute-Vienne et le Lot-et-Garonne. Ces instances estiment anti-législatif de rémunérer certains salariés sous prétexte que ces derniers ne puissent exercer leurs fonctions du fait de leur refus du vaccin anti-Covid.

Le RSA est un « dispositif d’insertion sociale et professionnelle » et il ne peut « remplacer une allocation nationale versée suite à un arrêt d’activité pour motif d’absence de passe sanitaire », soulève ainsi la missive.

Le Media en 4-4-2

85% des recettes de l’Agence Européenne du Médicament proviennent de l’industrie pharmaceutique

Mais qui finance l’EMA qui décide quels médicaments ou vaccins sont bons pour notre santé ? L’EMA par exemple qui a acheté à coup de milliards du Remdésivir, avant les vaccins pour traiter le covid alors que toutes les études démontrent non seulement sa totale inutilité, mais pire une dangerosité ! Et bien l’EMA est financé à 14,29% de financements publics de l’UE et….. à 85,71% par ….Big Pharma..!

Mais qui composent l’EMA ? Il s’agit de 36 membres NON ÉLUS !

Initialement, l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) appartenaient à chaque État membre. Un règlement de 1993, remplacé par un règlement de 2004 régulièrement modifié a institué une agence d’évaluation, l’Agence européenne des médicaments (@EMA_News). 

L’EMA se compose d’un conseil d’administration de 36 membres dont la plupart représentent les États membres (le plus souvent le directeur ou président de leur agence nationale). Le conseil d’administration nomme un directeur exécutif entouré de 7 comités d’experts. 

L’Agence fait partie de la vaste catégorie des organismes plus ou moins décentralisés, aux dénominations elles-mêmes variables (agence, office, observatoire, etc.) créées pour conseiller la Commission européenne sur des sujets techniques. 

La Commission, en sa qualité d’institution politique, reste libre de suivre ou non ces conseils, et octroie l’AMM. Mais l’Agence, disposant de la compétence d’expert, surtout dans le domaine médical, joue un rôle préparatoire crucial. 

Ça semble invraisemblable mais le budget de fonctionnement de l’EMA (346 millions €) provient à 85,70% de redevances payées par l’industrie pharmaceutique et a seulement 14,29% de financements publics de l’UE (Source : Parlement européen.pdf. p.7)

En tant qu’agence de la Commission Européenne, les obligations de l’EMA en matière de transparence et d’accès aux documents découlent de directives stipulant que tout document détenu par l’EMA dans le cadre de ses activités est de fait un document public. 

Dans les faits, la revue Prescrire a montré que l’EMA refuse de communiquer de nombreux documents et que ceux sur qui sont transmis, le caviardage intensif y est la règle.

Lire la suite

Le psychiatre Alessandro Meluzzi : « Les VIP reçoivent de faux vaccins, je le jure sur la tête de ma fille ! »

Lors d’un cycle de conférences « De la Santé et de la Liberté » organisé par l’Association Santé Active, au Parc Ausa près de Serravalle, Saint-Marin, Alessandro Meluzzi, célèbre médecin italien, psychiatre, essayiste, a parlé des thèmes de l’Information-Communication, Liberté Individuelle-Liberté Sociale et des effets psychologiques des limitations aux libertés individuelles, en relation avec la santé.

Dans un extrait de son discours circulant sur les médias sociaux, qui est devenu viral, Meluzzi affirme que « La plupart de ceux qui ont été vaccinés, à partir d’une certaine sphère, ont fait de faux vaccins. J’en suis sûr, ils me l’ont aussi proposé ! Je le jure sur ma fille adorée. »

La denuncia dello psichiatra Alessandro Meluzzi: « Buona parte di coloro che si sono vaccinati, da una certa sfera in avanti, hanno fatto falsi vaccini. Sono sicuro di questo, lo hanno proposto anche a me! » https://t.co/kJWQdnGGHv pic.twitter.com/gnaDBXiXUH

— RadioSavana (@RadioSavana) August 21, 2021

A cette occasion, nous demandons à nos lecteurs de se remémorer le scandale de la première tentative de vaccination de masse — qui avait échouée — avec le H1N1. Le gouvernement allemand avait un vaccin spécial contre la grippe, réservé au gouvernement. Le quotidien Bild détenait une bombe et avait cité des experts accusant le gouvernement d’ « offrir une médecine de seconde classe à ses citoyens ». Un vaccin qui ne contient pas d’adjuvants pour les VIP et un vaccin-merdasse pour la populace.

Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ? Rien ! Il reste toujours des privilégiés, comme les députés et sénateurs qui votent le pass sanitaire, donc l’obligation vaccinale pour les Français et s’en exemptent pour eux-mêmes. Ils ne sont pas soumis à ce qu’ils imposent au peuple.

Florian Philippot : « Richard Ferrand a refusé le pass sanitaire pour accéder à l’Assemblée nationale. Eh oui, tout ça c’est pour les gueux ! » a réagi le président des Patriotes.

Marcel D – Le media en 442

Covid et vaccination : trop de faits troublants…

Bill Gates, aujourd’hui le principal acteur de l’OMS, préconisait déjà en 2010 la venue de «nouveaux vaccins » pour freiner la croissance démographique mondiale dans le cadre de la lutte contre les émissions de CO2. En 2015, l’organisation GAVI, subventionnée par Bill Gates, entre autres, et qui oriente la politique vaccinale mondiale, préconisait la vaccination pour atteindre 14 des 17 objectifs de développement durable (vaccins à gogo !).

• En octobre 2019 démarrent les jeux militaires de Wuhan pendant lesquels des athlètes connaîtront des problèmes respiratoires. En même temps, à New York, des dirigeants oligarques mondialistes simulent une pandémie dans le cadre d’un exercice baptisé « Event 201 ».

• En novembre 2019 (avant la déclaration officielle de l’épidémie), Pfizer BioNTech commande 2 lots de 800 millions de flacons à vaccins en verre spécial, jamais utilisés auparavant.

• Les médecins sont, depuis le début de la crise, empêchés de soigner par les autorités de santé (chose impensable) et sont contraints de conseiller à leurs patients de rester au domicile et de prendre du Doliprane jusqu’à l’apparition de l’insuffisance respiratoire les conduisant directement à l’intubation et au décès.• Des médicaments inefficaces voire dangereux comme le remdesivir (excessivement cher) seront autorisés et préconisés par nos instances de santé.

. Attaques médiatiques violentes de toute personne contestant la version officielle concernant les protocoles de soins, la réelle mortalité de la maladie (professeurs Raoult, Perronne, Toubiana…) ou l’origine du « virus » (professeur Montagnier), que ces professeurs soient de renommée mondiale ou prix Nobel !

• Dans les Ehpad, le Rivotril sera légalisé et utilisé sans compter avec la bénédiction du ministre de la Santé, avec pour conséquence directe l’euthanasie des personnes âgées concernées par ce traitement.

• De manière concomitante l’hyperclasse mondiale de Davos nous annonce un nouveau modèle économique après « le Great Reset ». Nouveau modèle ou effondrement inéluctable d’un capitalisme financier à bout de souffle entraînant une paupérisation croissante des populations ?

• Alors que 72 % de la population était opposée à la mise en place du passeport vaccinal lors de la consultation du CESE, il nous est imposé via une instance supranationale non élue. Ce passeport fait partie des projets de l’UE depuis 2018, bien avant la pseudo-pandémie. Tout était donc prêt…

• Pour lancer la campagne « vaccinale », les dirigeants ont d’abord utilisé l’incitation puis l’injonction. Aujourd’hui, leur véritable objectif se précise puisqu’il est question d’imposer à toute la population l’obligation d’une expérimentation médicale aux effets inconnus voire dangereux. En effet, en Europe, on dénombre plus de 15 000 décès et plus de 1 500 000 effets secondaires dont la moitié sont graves. Il est important de savoir que seuls 5 à 10 % des effets secondaires ou décès sont comptabilisés dans les centres de pharmacovigilance. Rappelons aussi que les firmes pharmaceutiques sont exonérées de toute responsabilité en cas de problèmes suite à l’injectionde leurs produits délétères !

• 15 472 DÉCÈS et 1,5 million de blessés (50% graves) signalés dans la base de données de l’Union européenne sur les effets indésirables des médicaments pour les injections COVID-19.

• Il est clair que nos dirigeants actuels organisent la fin de la souveraineté de notre pays pour le soumettre à l’oligarchie mondialiste qui progressivement s’est emparée du pouvoir financier, économique, législatif et aujourd’hui… sanitaire.

• Si cette marche forcée vers un nouvel ordre mondial ne relève pas d’un complot, d’une conspiration, il paraît évident qu’elle se déroule selon un plan élaboré de longue date pour entraîner la destruction des nations au vu des réactions quasi similaires dans les pays occidentaux lors de cette crise organisée.

Profession Gendarme