L’ex-président de Greenpeace : « Le changement climatique, c’est pour effrayer les gens afin de les contrôler et faire de l’argent »

Patrick Albert Moore, ex-président de Greenpeace : « Quand le changement climatique est apparu pour la première fois comme un problème, j’ai réalisé que nous étions dupés et qu’il s’agissait d’argent… cet argent est fait pour créer des récits qui effraieront les gens… »

La servitude volontaire par la peur

« Tout ce que les dirigeants ont à faire, c’est de dire au peuple qu’ils ont quelque chose à craindre. Pointez du doigt la source de leur peur, et vous pourrez obtenir des humains qu’ils fassent tout ce que vous désirez. Vous pouvez les rendre obéissants. »
Goering, Le Journal de Nuremberg, Gustave Gilbert, 1947

Le marketing de la honte

« Même dans les pays où le régime de confinement était le plus strict, comme en France, les autorités sanitaires insistaient sur la nécessité de passer un peu de temps à l’extérieur chaque jour. […] Cela permettra de créer des liens plus profonds et plus personnels au niveau individuel avec les éléments “macro” que nous avons évoqués plus tôt concernant la préservation de nos écosystèmes et la nécessité de produire et de consommer de manière respectueuse de l’environnement. »
Covid-19 : la grande réinitialisation, Klaus Schwab, Thierry Malleret, 2020 Forum économique mondial

La responsabilisation est la figure moderne de la honte. L’idée du marketing de la honte est de mettre en exergue un prétendu « problème ». Il s’agit  de créer des angoisses, des peurs et des hontes (et non plus un besoin) tout en lui apportant une solution. Le besoin naîtra de lui-même dans la tête du consommateur ! Les marques sont de plus en plus nombreuses à investir dans ce discours de la culpabilité. Elles incitent à se montrer responsable dans chaque acte de consommation courante.

L’utilisation de la culpabilité se multiplie autant dans les campagnes de prévention (campagne 2014 de la sécurité routière « Trop vite, trop tard. On ne regrette de rouler trop vite que quand il est trop tard ») ou de santé publique (« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé ») mais également pour des publicités de produits (« se faire plaisir sans mauvaise conscience » avec la Honda CR-Z Hybrid).

Le marketing de l’écologie

Un exemple : les bouteilles ne sont plus consignées. On  peut toujours taper « bouteilles consignées » sur Service-Public.fr : aucun résultat. Vous n’y êtes pour rien si elles ne sont pas reprises par les commerces, mais si vous les jetez, c’est votre faute. Ça met la planète en danger. En revanche, si vous tapez tri sélectif, vous avez l’embarras du choix. Le ministère de l’écologie vous explique tout en détail : « par exemple, le carton d’emballage de la boîte de biscuits doit être séparé de la barquette en plastique ou du film, avant d’être jeté dans le bac de collecte. »…] Les déchets de verre sont à déposer en général au niveau de points d’apport volontaire qui leur sont spécifiques. » Vous remarquerez que les belles bouteilles soigneusement vidées par les amateurs de bon vin, sont déjà  qualifiées de « déchets ».

Suivez l’argent…

Si vous triez les bouteilles (c’est-à-dire si vous les cassez) dans une poubelle spéciale, c’est bien, vous êtes éco-responsable. Tout-à-fait accessoirement l’industrie du verre va prospérer. O-I FRANCE est le principal fabricant de bouteilles en Europe et domine le marché français. Son chiffre d’affaires de 2021 frôlait les 800 millions d’euros. Sa maison mère (actionnaires majoritaires : Fidelity et Vanguard) a réalisé un bénéfice de 6,4 milliards de dollars en 2021. Selon une enquête mondiale menée en 2014 par le groupe marketing Nielsen sur la Responsabilité sociale des entreprises, 52 % des consommateurs dans le monde seraient prêts à payer davantage pour des produits fabriqués par des entreprises engagées sur le plan environnemental et social. Actuellement, la facture d’énergie de la verrerie de Puy-Guillaume représente 20 % des coûts fixes. Est-ce bien éco-responsable ?

Côté plastique, après avoir détruit les petits commerces où on pouvait faire ses courses avec un panier, le gouvernement favorable aux grandes surfaces se rachète une moralité en interdisant les concombres sous cellophane, les poires en barquette, les courgettes en sachet plastique. Tout le reste peut resté emballé (surtout dans les McDo Drive).

On vous laisse sur le refrain qu’entonne la joyeuse bande du prince Charles, Bill Gates & Cie dans les sélects clubs Bilderberg et Davos.

Le Média en 4-4-2

Les cons ça subit tout… c’est à ça qu’on les reconnait !

Confinement énergétique : chose promise chose due. Vive donc leurs baskets à mille ou quatre mille euros aux présidents, vive Londres et vive la reine (redécouvrez Royal Wedding avec Fred Astaire et la fille Churchill) et vive nos électeurs et vive nos fantastiques partis d’opposition qui ont plié bagage avant de livrer combat.

Les cons et les retraités téléphages  de la ponction publique adulent la reine et idolâtrent les Macron, et ils vont être servis. 70% des berlinois auront l’électricité coupée cet hiver. Europe 1 annonce aussi le confinement énergétique : le patronat tout content de mettre fin aux libertés (pour ce qu’ils en font…) des froncés.

Les universités vont fermer aussi et les ascenseurs seront interdits dans les HLM. Surtout nos chers froncés, n’oubliez pas de vacciner et revacciner vos petits. Et ne me regardez pas de travers quand je dis que les vrais coupables ce sont les victimes. Message encore optimiste…

Nicolas Bonnal

Nicolas Vidal : « La France est une immense réserve naturelle d’autruches et de tubes digestifs. »

17/09/2022 (2022-09-17)

Nouveau Monde

Pourquoi les « complotistes » ont-ils presque toujours raison en avance ? (vidéo 20:34)

Le plan d’avenir ? Notre appauvrissement programmé, manquer de tout, manger des insectes, etc… Démonstration aussi concise que saisissante de la clairvoyance de quelques lanceurs d’alerte, d’abord moqués, ridiculisés mais dont les prévisions sont ensuite piteusement reprises par les médias du système, le plus tard possible et sans jamais mentionner ces perspicaces lanceurs d’alerte… (NDLA)

YouTube a supprimé plus de 120 000 vidéos pour cause de « mésinformation »

Google a publié son rapport de transparence couvrant le deuxième trimestre de 2022, qui révèle que 122 660 vidéos ont été retirées de YouTube au cours de cette période pour avoir enfreint la politique du géant en matière de « mésinformation ».

Selon certains observateurs, c’est la première fois que Google inclut cette catégorie dans un rapport trimestriel sur le retrait de contenus de sa plateforme vidéo, ajoutant la « mésinformation » à des éléments comme la pornographie, les « discours de haine », la sécurité des enfants, etc.

Le contenu supprimé pour « mésinformation » représente 2,7 % de toutes les vidéos supprimées entre avril et juin. Le nombre de vidéos supprimées de YouTube pour avoir prétendument diffusé des mésinformations est plus élevé que celui des vidéos signalées comme encourageant la violence et l’extrémisme violent, ainsi que pour « d’autres » raisons non définies.

Au cours de cette période, YouTube a supprimé un total de 4 496 933 vidéos, la plupart (1 383 028) pour avoir enfreint les directives relatives à la sécurité des enfants, suivies des contenus violents ou graphiques (900 014) et des contenus sexuels ou contenant de la nudité (666 315).

Google indique qu’il décide des vidéos à censurer en appliquant ses lignes directrices communautaires et s’appuie sur des personnes réelles et des technologies pour signaler les contenus à supprimer. Sur le plan humain, le géant dispose d’un programme appelé « Trusted Flagger », qui inclut des ONG, des agences gouvernementales et des particuliers.

Toutefois, la grande majorité des vidéos supprimées (4 195 734) ont été signalées pour la première fois par le système automatisé de Google, suivi par les rapports des utilisateurs comme source de la première détection (256 109 vidéos), les « Trusted Flaggers » individuels (34 490) et les ONG (10 555).

Selon le rapport, une agence gouvernementale est à l’origine de la suppression de 45 vidéos au deuxième trimestre.

Le rapport révèle également que YouTube vise à supprimer le plus grand nombre possible de vidéos jugées répréhensibles avant qu’elles ne puissent être visionnées par quiconque. La société a reçu 223 286 appels et a rétabli 26 796 vidéos.

En termes de pays ou de régions, l’Inde est en tête de liste avec 1 324 634 vidéos originaires de ce pays supprimées entre avril et juin de cette année, suivie des États-Unis (445 148), de l’Indonésie (427 748), du Brésil (222 826), de la Russie (192 382), et d’autres pays, dont le Pakistan, le Bangladesh, le Vietnam, le Mexique et la Thaïlande, figurent parmi les dix premiers.

Les vidéos ne sont pas les seules à être supprimées de YouTube dans des proportions stupéfiantes : 754 347 291 commentaires ont été supprimés au deuxième trimestre, une fois de plus en grande majorité (98,9 %) détectés pour la première fois par le système de signalement automatique.

Et, 3 987 509 chaînes ont également été supprimées, la plupart (89 %) pour cause de spamming, alors que la mésinformation ne figure pas comme catégorie dans la partie du rapport traitant de cette action entreprise par YouTube.

Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale

Mel Gibson, du soutien à Mgr Vigano à la dénonciation de la pédocriminalité qui sévit à Hollywood (vidéo 10:35)

La vidéo pourra choquer ceux qui découvrent le sujet et faire sourire les éternels incrédules qui préfèrent se réfugier dans le confort du déni. Saluons le courage de Mel Gibson qui ne craint pas de franchir les limites de liberté d’expression imposées par l’oligarchie. Il prend, en toute conscience, des risques pour sa carrière mais aussi pour sa vie. (NDLA)

L’acteur et réalisateur Mel Gibson est toujours aussi audacieux. Il prépare d’ailleurs un film sur les Rothschild. Très présent sur les réseaux sociaux, Mel Gibson dénonce avec force la pédocriminalité qui sévit à Hollywood et l’Etat profond qui régit la politique au profit d’une caste mondialiste. Il soutient également Mgr Vigano et pourfend le Concile Vatican II.

Le WEF propose un plan mondial pour contrôler les contenus en ligne grâce à l’intelligence artificielle

Nous y voilà… Les mondialistes savent depuis longtemps que leurs pires ennemis seront toujours la vérité et la liberté d’expression (cf. les propos de Jacques Attali et quelques autres). Après avoir contribué à l’étouffement et à la ruine de la plupart des médias-papier d’opposition, ils préparent activement, comme c’était prévisible et annoncé, le bouclage d’internet. Et ils y mettront autant d’énergie que de très gros moyens (NDLA)

Le Forum économique mondial a publié ce mois-ci un article appelant à la mise en place d’un système de censure en ligne alimenté par une combinaison d’intelligence artificielle et humaine qui, selon un critique, « mondialiserait » la « recherche de la mauvaise pensée ».

wef forum économique mondial

Mettant en garde contre un « monde obscur de préjudices en ligne » auquel il faut s’attaquer, le Forum économique mondial (WEF) a publié ce mois-ci un article appelant à une « solution » aux « abus en ligne » qui serait alimentée par l’intelligence artificielle (IA) et l’intelligence humaine.

La proposition prévoit la mise en place d’un système, basé sur l’IA, qui automatiserait la censure des « fausses informations » et des « discours de haine » et s’efforcerait de venir à bout de la propagation des « abus sur les enfants, de l’extrémisme, de la désinformation, des discours de haine et de la fraude » en ligne.

Selon l’auteur de l’article, Inbal Goldberger, les « équipes de confiance et de sécurité » humaines ne sont pas entièrement capables, à elles seules, de contrôler ces contenus en ligne.

Mme Goldberger est vice-présidente d’ActiveFence Trust & Safety, une société technologique basée à New York et à Tel-Aviv qui affirme
« collecter automatiquement des données provenant de millions de sources et appliquer l’intelligence artificielle contextuelle pour renforcer les opérations de confiance et de sécurité de toute taille ».

Au lieu de s’appuyer uniquement sur des équipes de modération humaines, Mme Goldberger propose un système basé sur « l’intelligence hors plateforme, multilingue et alimentée par l’homme » – en d’autres termes, des données fournies par des sources humaines « expertes » qui créeraient ensuite des « ensembles d’apprentissage » qui entraîneraient l’IA à reconnaître des contenus prétendument préjudiciables ou dangereux.

Cette « intelligence hors plateforme » – qui relève plus de l’apprentissage automatique que de l’intelligence artificielle à proprement parler, selon Didi Rankovic de ReclaimTheNet.org – serait collectée à partir de « millions de sources », puis regroupée et fusionnée avant d’être utilisée pour des « décisions de retrait de contenu » de la part des « plateformes Internet ».

Selon Mme Goldberger, le système compléterait « une détection automatisée plus intelligente par une expertise humaine » et permettrait de créer « une IA avec une intelligence humaine intégrée ».

Cela permettrait de se protéger contre «des acteurs de plus en plus avancés qui utilisent les plates-formes à mauvais escient de manière unique ».
Lire la suite

Le producteur de cinéma Del Bigtree : « Les non-vaccinés sont les héros de ces deux dernières années » (vidéo 1:58)

Del Bigtree, du média « The Highwire », lit la lettre d’une Australienne vaccinée qui admet qu’elle était gênée par le courage et les principes des non-vaccinés alors qu’ils tenaient bon face à la dictature sanitaire. 

Rappelons à nos lecteurs que le projet élyséen pour les non-vaccinés n’était pas un grand secret, puisque La Dépêche avait fait fuiter l’information : créer un système de QR-codes à scanner avant l’entrée dans les lieux publics pour identifier et suivre la personne. Le calcul politique est simple : les quelques récalcitrants, estimés à 20 % par la présidence, devront capituler de lassitude dans la guerre d’usure, sous peine d’être privés de restaurants, de vie culturelle, de vie sociale tout court.

« Les non-vaccinés sont les héros des deux dernières années, car ils nous ont tous permis d’avoir un groupe témoin dans la grande expérience et de mettre en évidence la carence des vaccins Covid. Les non-vaccinés portent de nombreuses cicatrices et blessures de combat, car ce sont les personnes que l’on a essayé de briser mentalement. La guerre contre les non-vaccinés a été perdue et nous devrions tous en être très reconnaissants. »

Lettre en entier :

Si Covid était un champ de bataille, il serait encore chaud des corps des non-vaccinés. Heureusement, les contraintes se relâchent et les belligérants des eux côtés reviennent à une nouvelle normalité.

Les non-vaccinés sont les héros des deux dernières années, car ils nous ont tous permis d’avoir un groupe témoin dans la grande expérimentation et de mettre en évidence la carence des vaccins Covid.

Les non-vaccinés portent de nombreuses cicatrices et blessures, car ce sont les personnes que l’on a essayé de briser mentalement, mais personne ne veut parler de ce que nous leur avons fait et de ce qu’ils ont obligé la science à dévoiler.

Nous savions que l’immunité décroissante des personnes entièrement vaccinées avait le même profil de risque que les autres membres de la société, comme la minorité des non-vaccinés, mais nous les avons ciblés pour une persécution spéciale.

Vous voyez, nous avons dit qu’ils n’avaient pas « fait ce qu’il fallait pour le bien de tous » en remettant leur corps et leur autonomie médicale à l’État.

De nombreux soi-disant experts de la santé et dirigeants politiques en Australie ont admis que l’objectif était de rendre la vie presque invivable aux non-vaccinés, ce qui a été multiplié plusieurs fois par la foule collective, avec un combat à mener dans les lieux de travail, les amitiés et les réunions de famille.

Aujourd’hui, la dure vérité est que rien de tout cela n’était justifié, alors que nous sommes passés rapidement de la droiture à la cruauté absolue. Nous pourrions rejeter la faute sur nos dirigeants et nos experts en santé pour cette incitation, mais chaque individu au sein de la société doit être tenu responsable d’être tombé dans le piège bien tendu.

Nous l’avons fait en sachant très bien que l’opposition de principe n’a pas de prix quand il s’agit de ce qui entre dans notre corps et nous nous sommes laissés tromper en croyant qu’entrer dans un autre verrouillage inefficace serait la faute des non-vaccinés et non la faute de la politique toxique de vaccins inefficaces.

Nous avons pris plaisir à faire des boucs émissaires des non-vaccinés parce qu’après des mois de confinements orchestrés par des dirigeants politiques aveuglés par le pouvoir, avoir quelqu’un à blâmer et à brûler sur le bûcher faisait du bien.

Nous pensions que nous avions la logique, l’amour et la vérité de notre côté, il était donc facile de souhaiter la mort aux non-vaccinés.

Ceux d’entre nous qui ont ridiculisé les non-conformistes et s’en sont moqués l’ont fait parce que nous étions gênés par leur courage et leurs principes et que nous ne pensions pas que les non-vaccinés s’en sortiraient indemnes et nous avons transformé les résistants en punching-balls. Bonnie Henry, Teresa Lam, Lori Wanamaker, Anthony Fauci, Trudeau et les autres centaines d’acteurs occupant des rôles de premier plan doivent être tenus responsables d’avoir vilipendé les non-vaccinés en public et d’avoir alimenté la colère des foules sur les réseaux sociaux.

Les foules, les nazis masqués et les disciples du vaccin ont été gênés de « parier contre » les non-vaccinés parce que les contraintes sanitaires n’avaient que le pouvoir que nous leur donnions.

Ce n’est pas le conformisme qui a mis fin à la domination des grandes sociétés pharmaceutiques, de Bill Gates et de ses nombreuses organisations, et du Forum économique mondial… C’est grâce aux personnes que nous avons essayé d’embarrasser, de ridiculiser, de moquer et de démolir.

Nous devrions tous essayer de trouver une certaine gratitude intérieure pour les non-vaccinés, car nous avons mordu à l’appât en les haïssant parce que leur persévérance et leur courage nous ont donné le temps de voir que nous avions tort.

Donc, si jamais les contraintes sanitaires réapparaissent lors du Covid ou de tout autre maladie ou virus, espérons-le, davantage d’entre nous seront éveillés et verront l’autoritarisme croissant qui ne se soucie pas de notre bien-être et est plus une question de pouvoir et de contrôle.

La guerre contre les non-vaccinés a été perdue et nous devrions tous en être très reconnaissants.

Nouveau Monde

Grandes âmes : Le comité pour Adama Traoré a couvert les agressions et les violences sexistes de Samir Elyes, l’un de ses membres

De la génération Mitterrand au peuple nouveau de Macron – Nicolas Bonnal

gen mitterand

Abonnez-vous au canal Telegram Strategika pour ne rien rater de notre actualité

Faites un don pour soutenir l’analyse stratégique indépendante

Le peuple nouveau n’a pas fini de nous étonner avec son crétinisme électoral : il est de gauche ou d’extrême-gauche bien tempérée, écolo, russophobe, américanisé jusqu’à l’os, pleurnichard humanitaire. Il est super ce peuple. Et il est prêt à vivre sans rire de l’éolienne et de la bicyclette (pour repousser Poutine et la Chine avec Biden ?) avant de se coller antenne et puce dans son cerveau branché.

La droite BCBG et attardée est bien attrapée et découvre que le peuple nouveau dont a parlé Macron donc ne veut plus d’elle : ce peuple nouveau veut du Reset de la pénurie écologiquement programmée ; ce peuple nouveau, abstentionniste ou pas, veut terminer le grand remplacement ; le peuple nouveau adore la dictature sanitaire (vite le vaccin obligatoire) et il veut de la tyrannie bureaucratique de Bruxelles et de la guerre éternelle US contre la Russie, condition du maintien de la caste au pouvoir (comme le rappelle Orwell) ; le peuple nouveau woke, féministe (Chesterton annonçait que sous le règne de l’ogresse américaine nous ne serions plus des citoyens mais des enfants) et humanitaire a même remplacé le vieux peuple de droite sur la côte d’azur, comme vient de s’en rendre compte l’infortuné Zemmour qui aurait dû se contenter de rédiger des brochures touristiques, seule destination légitime des amateurs d’histoire aujourd’hui ; car le reste est bon pour la culture de l’annulation. Je dis cela sans animosité car j’ai plus retenu enfant de mes lectures du guide vert Michelin que de mes manuels Malet-Isaac.

Mais j’ai parlé de Mitterrand et de sa génération. C’est bien lui l’oncle de Mélenchon et le grand-père de Macron. Il me semble que son ombre s’est étalée partout, que son bras s’est allongé, comme dit Gandalf. Et j’ai expliqué pourquoi jadis : Mitterrand avait fondé une religion New Age et rétrofuturiste bien plus efficace que toutes les autres réunies. Mélenchon incarne la génération Mitterrand, la génération des potes et du trotskisme, de SOS Racisme et du mondialisme ; mais Macron aussi, qui incarne le mariage de la gauche caviar et du mondialisme américano-bruxellois. Sous Mitterrand, après le départ des communistes qui avaient énervé plus qu’effrayé les bourgeois, ce petit monde s’est entendu. Et le peuple petit-bourgeois bohême a pris de la graine.

Mitterrand est le père du PS, le parti attrape-tout, qui s’est toujours très bien entendu avec les milliardaires (la fortune de Bernard Arnault a été multipliée par cent en quarante ans) qui ont frayé depuis cette époque bénie avec les hauts fonctionnaires mondialisés et désireux de ne plus se contenter de miettes : ils bradent le patrimoine national et empochent la commission. Cela n’a pas empêché le bon peuple de voter et de rester socialo et mitterrandien : il est bien passé des ténèbres à la lumière.

Strategika

Sources : https://www.amazon.fr/Mitterrand-grand-initi%C3%A9-Nicolas-Bonnal/dp/2226261139/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=22M341E68KQE0&keywords=BONNAL+mitterrand&qid=1655286487&sprefix=bonnal+mitterrand%2Caps%2C95&sr=8-1

https://www.amazon.fr/DANS-GUEULE-BETE-LAPOCALYPSE-MONDIAL/dp/B09NR9QGLX/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=19P9T3Y23PSNA&keywords=BONNAL+APOCALYPSE&qid=1655283228&s=digital-text&sprefix=bonnal+apocalypse%2Cdigital-text%2C77&sr=1-1-catcorr

Entretien Thinkerview : effondrement économique, monétaire et civilisationnel ? Charles Gave et Olivier Delamarche (vidéo 3:00:59)

Entretien-fleuve passionnant avec deux ténors de l’analyse économique, notamment mais pas seulement. Si l’on dépasse l’agacement que provoque souvent l’attitude et le comportement de Charles Gave – on voit clairement Olivier Delamarche un peu excédé ronger son frein – le débat n’en demeure pas moins riche et passionnant. Peut s’écouter en plusieurs fois… (NDLA)

G7, UE : la caste mondialisée accélère le pas pour museler les peuples

Ces derniers jours, la caste mondialisée a montré sa fébrilité face aux résistances populistes et complotistes en annonçant une accélération de son agenda du chaos. Le G7 annonce l’embargo prochain sur le pétrole russe, et Macron, de conserve avec von der Leyen, prône une modification des traités pour mettre fin à la règle de l’unanimité dans l’Union. La mise en place d’une dictature numérique sous l’égide des instances multilatérales est désormais une course contre-la-montre que la caste mène pour consolider une forteresse assiégée.

En quelques jours, la caste mondialisée a donné un nouveau coup d’accélérateur à son projet de confiscation des libertés pour préserver sa mondialisation et ses institutions multilatérales, comme l’avait si bien analysé Dani Rodrik, l’économiste turc du FMi en son temps. 

D’une part, le G7 (c’est-à-dire les économies les plus puissantes du monde, sans la Chine) a annoncé un nouveau train de mesures contre la Russie qui devrait enrichir un peu plus les Etats-Unis et appauvrir un peu plus l’Europe. D’autre part, Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron ont proposé de raréfier les cas d’unanimité dans les décisions européennes, pour faire taire les récalcitrants. 

Le G7 n’en finit pas de sanctionner une Russie qui résiste

Vous vous souvenez que, lorsque Poutine a décidé d’envahir l’Ukraine, l’Occident a annoncé des sanctions qui devaient mettre l’agresseur à terre, voire conduire à un coup d’Etat rapide. 

Plus de deux mois après cette réaction qui devait être ultime, Poutine est toujours à la tête de la Russie, et la Russie n’est toujours pas dans le marasme qu’on nous avait promis. En revanche, tout le monde s’attend à une récession forte en Occident. 

Mais comme la caste mondialisée est le repère des gens intelligents et que nous sommes de pauvres abrutis complotistes, aucun de ses membres n’a trouvé de bonne raison de changer son fusil d’épaule. Ceux qui suivent la rédaction de mon livre sur l’Agenda du Chaos n’en seront pas surpris : le Deep State américain a la conviction que la désagrégation de l’Occident ne peut que lui servir. 

C’est pourquoi le G7, qui regroupe l’Occident (dont le Japon) sans la Chine a décidé d’une mesure suicidaire ce week-end : l’embargo sur le pétrole russe.

a.    Premièrement, nous nous engageons à éliminer progressivement notre dépendance vis-à-vis de l’énergie russe, notamment en réduisant progressivement ou en interdisant l’importation de pétrole russe. Nous veillerons à procéder en temps opportun et de manière ordonnée, en laissant le temps au monde de trouver d’autres sources d’énergie. Ce faisant, nous travaillerons en étroite collaboration, ainsi qu’avec nos partenaires, pour garantir des approvisionnements énergétiques mondiaux stables et durables et des tarifs abordables aux consommateurs, notamment en accélérant la réduction de notre dépendance globale vis-à-vis des combustibles fossiles et notre transition vers une énergie propre conformément à nos objectifs climatiques.

b.    Deuxièmement, nous prendrons des mesures pour interdire ou empêcher la fourniture de services clés dont dépend la Russie. Ces mesures renforceront l’isolement de la Russie dans tous les secteurs de son économie.

Traduction de ce charabia : l’objectif de l’Occident est de venir à bout de la Russie par des sanctions, dont le G7 admet désormais qu’elles seront longues parce que la guerre sera longue. Et pour ce faire, les Occidentaux annoncent sans le dire qu’ils vont remplacer le pétrole russe par du pétrole américain. 

Et voilà comment la guerre en Ukraine sert à cimenter l’alliance occidentale contre l’axe sino-russe, en faisant payer l’impôt révolutionnaire qui va enrichir les Américains. 

D’ici là (et nous y  reviendrons dans nos colonnes), c’est surtout l’économie occidentale qui boit la tasse. 

Transformer l’UE en dictature mondialisée

Dans la foulée, Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen se sont donnés rendez-vous à Strasbourg, au Parlement européen, pour clôturer la fumeuse Convention sur l’avenir de l’Europe.

L’exercice a donné lieu à de nouvelles pitreries qui montrent l’étendue du mépris que la caste peut avoir pour le citoyen européen ordinaire. 

Le Courrier des Stratèges

L’avocate Virginie de Araujo-Recchia placée en garde à vue

L’oligarchie devient nerveuse et aggrave la répression à l’encontre des résistants et lanceurs d’alerte

Dans nos démocraties de théâtre, on arrête même les avocats… Virginie est actuellement en garde à vue.
Son crime ? Sans doute qu’appartenir au collectif d’avocats internationaux avec Maître Reiner Fuellmich peut être une « raison »… Sa participation au Grand Jury pour dénoncer les tests bidons et les injections peut aussi être un facteur aggravant. Pour l’instant nous n’en voyons pas d’autres…

Mais par contre ce que nous constatons, c’est encore une preuve que nous ne vivons pas dans un Etat de droit… Virginie de Araujo-Recchia, avocate au barreau de Paris, a été arrêtée tôt ce matin (mardi 22 mars matin) à son domicile et a été placée en garde à vue ce matin. À l’heure actuelle, les faits qui lui sont reprochés ne sont pas encore connus. Un communiqué a cependant été publié et largement diffusé sur les réseaux sociaux:

Puis en milieu d’après-midi, un second communiqué précisait que Maître Araujo-Recchia avait enfin été localisée et qu’un avocat l’assistait.

Rappelons que Maître Virginie Araujo-Recchia avait déposé plusieurs plaintes contre X visant les directeurs de publication des médias, ou contre les membres de la commission mixte paritaire ayant validé le passe vaccinal, et qu’elle faisait partie du collectif d’avocats du « Grand Jury » mis en place par Reiner Fuellmich.

D’après des sources proches du dossier, elle travaillait sur une plainte visant des partis politiques et les agissements de certains de leurs membres, et aurait été emmenée à la DGSI, à Levallois.

Cette nouvelle a suscité beaucoup d’interrogations, une immense émotion dans de nombreux pays, et de l’indignation chez tous ceux qui suivent son action avec bienveillance et attention. Cette avocate au courage exemplaire que nous suivons et que nous soutenons, représente un espoir que justice puisse enfin être rendue à toutes les victimes de cette campagne d’injections dont il est désormais prouvé que les conséquences et les effets secondaires tragiques ont généré plus de décès que le virus qu’elle est censée combattre.

Pour ce qui concerne MediaZOne, nous affirmons depuis le début que nous sommes dans le cadre d’une conspiration criminelle car le simple fait que les gouvernements occidentaux aient garanti l’impunité judiciaire aux labos pharmaceutiques qui produisent ces supposés vaccins, constitue la plus grave anomalie et la raison suprême qui nous permet de le déduire.

Et puis, ayant eu connaissance de la feuille de route que les gouvernements sont tenus d’appliquer, nous constatons que le plan se déroule comme il a été fixé et qu’à cette campagne d’injections va succéder une pénurie alimentaire dont même Macron s’est fait l’annonciateur.

Au fur et à mesure que les pièces du puzzle se mettent en place, nous avons de moins en moins de raisons de douter que cette conspiration a pour but la réduction de la population mondiale, la destruction de l’économie occidentale et la mise en place du Grand Reset transhumaniste.

Tôt ou tard les peuples vont prendre conscience de cet état de fait et il reste à espérer qu’ils réagiront et y mettront un terme. Notre passivité et notre indifférence sont les vrais dangers qui nous mèneraient vers le plus grand crime contre l’humanité de l’Histoire.

L’arrestation de cette jeune et brillante avocate constitue la preuve absolue que nous ne vivons ni dans une démocratie ni dans un Etat de droit. Une affaire que nous suivons avec beaucoup d’attention, qui appelle de plus amples informations, que nous ne manquerons pas de publier dès que nous en aurons.

Image

MediaZone

La synthèse du jour selon Nicolas Bonnal

Euro et identité numériques : oublions un instant cette guerre et son cirque qui ne sert qu’à renforcer le totalitarisme en Russie et surtout en Europe. Le vaccin remontre le bout de son nez et il va devenir obligatoire. Le passeport vaccinal va entrer en jeu et son code QR et son cortège de contraintes. Celui qui ne sera pas codé et vacciné pourra crever. Profitez du spectacle car le champ de bataille ce sera bientôt vous et votre corps. Et ne comptez sur les 80% de couillons vaccinés pour vous protéger. Vous affamer au passage ne leur coûte rien : nous aurons donc à la fois le contrôle totalitaire, le camp numérique et la famine déguisée en pénurie. Ils ont tout gagné : la ruine et la dictature par la guerre. Personnels non vaccinés persécutés et maintien des passes vaccinaux en Grèce (Panagiotis). Biden supprime bravement les importations de pétrole russe (NYT)…

Nicolas Bonnal

Cocus mais contents ! Macron veut faire oublier l’escroquerie sanitaire du siècle

Nous sommes priés de tout oublier et surtout d’oublier ces deux dernières années. Circulez, il n’y a rien à voir… Après deux années de lavage de cerveau médiatique jour et nuit, brutalement plus un mot. Les consignes sont draconiennes. Il faut reporter nos peurs sur la guerre. Bien sûr, nous n’ignorons pas les risques considérables actuels sur le plan international mais compte tenu des conséquences prévisibles de ces campagnes massives d’injections expérimentales dans les mois et deux à cinq ans à venir, nous ne nous tairons pas.

 » La liberté consiste d’abord à ne pas mentir. Là où le mensonge prolifère, la tyrannie s’annonce ou se perpétue.  » Albert Camus

Vous croyez être ressuscités par le Pfizer, protégés des formes graves comme ils disent, vous avez chopé la Covid deux fois malgré les trois doses et vous n’êtes pas mort…Bon , votre premier Covid c’est l’injection qui vous l’a refilé et pour le deuxième elle n’a servi à rien …

De mauvaises langues prétendent que Véran serait prié de se faire discret : plus question d’évoquer la gestion de la Covid…Tout oublier…

Le blog de Patrice Gibertie

La France classée comme démocratie défaillante par The Economist

La pandémie de coronavirus a fait refluer les libertés individuelles dans le monde et placé la France dans la catégorie des «démocraties défaillantes».

La démocratie française trébuche-t-elle sur l’épidémie? C’est en tout cas le constat d’une étude du groupe britannique The Economist, qui retire à l’Hexagone son statut de «démocratie à part entière» pour la classer dans la catégorie des «démocraties défaillantes». La France pointe désormais à la 24e place sur 167 pays, devançant de justesse les États-Unis et le Portugal. En cause, les restrictions sanitaires adoptées pour contrer la progression de l’épidémie de coronavirus.

Le repli est global, selon le rapport, alors que les libertés démocratiques ont reflué dans près de 70% des pays du monde. L’indice démocratique est calculé en base 10 selon 60 critères, regroupés en cinq catégories d’évaluation : processus électoral et pluralisme, libertés civiques, fonctionnement du gouvernement, participation politique et culture politique. La moyenne mondiale en 2020 est désormais de 5,37 : «le pire score depuis la création de l’indice en 2006 », souligne The Economist.

Des démocraties «avancées» en net recul

En cause, la pandémie de coronavirus qui, note l’étude, a fait reculer les libertés individuelles dans les démocraties traditionnellement considérées comme «avancées». « Le classement a sanctionné les pays qui ont retiré leurs libertés civiles, n’ont pas permis un contrôle adéquat des pouvoirs d’urgence ou ont refusé la liberté d’expression », avance l’étude, citant l’exemple de la France, où « des confinements sévères et des couvre-feux nationaux ont conduit à une légère mais significative diminution de son score global.»

Le Nouveau paradigme

La synthèse du jour…

Des lecteurs me houspillent et disent que je me trompe et que le Français cocu piqué mais content n’est pas pour Macron. Mon expérience de l’Histoire de France ne me rend pas du tout optimiste, ni celle de nos écrivains (Tocqueville, Drumont, Bernanos ou Céline – sans oublier Taine et Flaubert : voyez mes recueils). Ce qui est sûr c’est que la guerre de Poutine le renforce formidablement (et au meilleur moment) et qu’au narratif vaccin-passeport a succédé celui de l’Union sacrée face à l’Ennemi rêvé – le Russe ; énième preuve de la stupidité abyssale de l’opinion publique qui a moins besoin de propagande (disait Jacques Ellul) qu’on ne le croit pour manifester sa sottise. Quelques Twitter autorisés alors pour montrer que nos braves hexagonaux seraient moins disposés à réélire l’Autre qu’on ne le dit. De toute manière Reset et tyrannie numérique iront de pair avec cette guerre – et cette réélection.

Nicolas Bonnal

« Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma » : le livre incontournable de Robert Kennedy Jr, préfacé par le Professeur Christian Perronne (vidéo 26:33)

À l’occasion de la sortie du livre de Robert Kennedy Jr, le professeur Perronne, multipliant les déclarations explosives, revient pour dénoncer les actes de collusion et de corruptions qui minent nos systèmes de santé. 

Ancien chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches, il est l’un des meilleurs spécialistes des maladies infectieuses et tropicales. Dans le cadre d’un défi de la vérité, il est venu présenter le livre de Robert Kennedy Jr : « Antony Fauci, Bill Gates et Big Pharma: leur guerre mondiale contre la démocratie et la santé publique », dont il a préfacé la version française. Le livre, publié aux éditions Marco Pietteur, sortira le 14 février prochain.

Antony Fauci, Bill Gates et Big Pharma: leur guerre mondiale contre la démocratie et la santé publique

Dans cet ouvrage documenté d’une enquête de 40 ans, l’avocat Robert Kennedy Junior révèle comment Antony Fauci, le conseiller en chef pour la santé publique américaine, a fait pression sur l’ensemble du monde médical, n’hésitant pas à orchestrer des études frauduleuses pour saboter des traitements thérapeutiques efficaces notamment à l’époque du virus du sida.

Lire aussi : Des documents militaires contredisent le témoignage sous serment d’Anthony Fauci

Dénonçant les trafics d’influence et les phénomènes de cour, Robert Kennedy Jr expose la manière dont le Dr Anthony Fauci, devenu directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) depuis 1984, distribue les six milliards de dollars de fonds dont il dispose chaque année de ce centre de recherche, aux institutions et aux scientifiques qui suivent sa stratégie, n’hésitant pas à ruiner ceux et celles qui s’opposent à ces décisions.

Si le livre traite des histoires de corruptions dans de très nombreux domaines de la santé, il aborde également l’instrumentalisation de la pandémie de Covid-19 pour dénoncer la toute puissance d’Antony Fauci, de Bill Gates et d’autres dans leur contrôle de toutes les institutions : agences gouvernementales, revues scientifiques, hôpitaux, universités, médecins et chercheurs influents.

Désignant une politique médiatique décalée par rapport à la réalité de la maladie qualifiée de peu virulente, Robert Kennedy Junior n’hésite pas à qualifier de propagande, des discours effrayants et mensongers diffusés ad nauseam pour museler tout débat contradictoire qui serait venu relativiser la sévérité et la pathogénie du SARS-CoV-2. 

Si cette corruption a longtemps été ignorée du grand public, la publication de ce long travail d’investigation, qui est déjà un succès aux États-Unis, est destinée à alerter et à réveiller les consciences des personnes qui se soucient de la santé des citoyens.

Voir aussi : INTERVIEW : Robert F. Kennedy, à Berlin, c’était des gens qui veulent continuer de jouir des libertés

La corruption médicale en France

Mais si la corruption règne en maître aux États-Unis, la France n’est pas en reste dans ce domaine. Dénonçant les agissements d’un « establishement corrompu », relayé par les médias, le professeur Perronne n’hésite pas à révéler la grossière manipulation des statistiques de la mortalité par Covid pour imposer des obligations, des restrictions de vie et des produits expérimentaux alors que des traitements précoces ambulatoires ont été ignorés.

Il regrette également que l’Ordre des médecins se plient aux injonctions des autorités et rappelle que cette institution pourrait avoir des comptes à rendre notamment en matière de politique vaccinale, tandis que l’efficacité de ces thérapies expérimentales est de plus en plus remise en cause, à mesure que les Français constatent leur inefficacité à freiner la propagation du virus. S’agissant de la toxicité des vaccins, il n’hésite pas à dénoncer des produits dangereux et fustige les propos du Président de la république, stigmatisant les non-vaccinés tandis que la plupart des pays révèlent que ce sont les personnes vaccinées qui font les formes les plus graves.

Lire aussi : En faisant produire la protéine Spike par les cellules, vacciner revient à inoculer la maladie

Au sujet des rappels vaccinaux et des délais, il dénonce « des décisions purement politiques », faisant remarquer l’absence d’étude scientifique pour venir les étayer.  

Revenant sur sa carrière, le professeur Perronne identifie rétrospectivement certaines compromissions industrielles, politiques, pharmaceutiques et médicales.

Sur le dossier du VIH, il se souvient des attaques à l’encontre du docteur Jacques Leibowitch, premier scientifique à identifier le virus du sida comme étant un rétrovirus. Ce dernier, après la mise en place d’un traitement quotidien d’attaque pour casser le virus, n’hésitait pas à alléger le traitement de ses patients. Si ces décisions thérapeutiques sont reconnues aujourd’hui, elles se sont à l’époque heurtées aux intérêts des entreprises pharmaceutiques. 

Un entretien passionnant dans lequel le professeur Perronne révèle avec beaucoup de courage et de détermination des discours qui manquent d’impartialité et des décisions qui présentées « au nom de la science » sont en réalité viciés par les liens d’intérêts.

FranceSoir

Les décès de triples vaccinés ont grimpé en flèche de 495 % en janvier ; 80% de tous les nouveaux cas de Covid sont entièrement vaccinés

Pour répondre à tous ces abrutis qui se plaignent en posant la question : mais où sont tous les morts annoncés ?

Eh bien, soyez patients, ils arrivent.

https://citizens.news/593973.html

La plandémie des «3X vaccinés» fait rage alors que les dernières données montrent que la grande majorité des hospitalisations et des décès dus au coronavirus de Wuhan (Covid-19) surviennent chez des personnes qui ont pris les vaccins.

Public Health Scotland (PHS) rapporte que quatre hospitalisations et décès de covid sur cinq sont stupéfiants, ce qui signifie que seulement 20% des hospitalisations et des décès imputés au covid se produisent chez les non vaccinés.

Selon les chiffres, les cas étaient globalement en baisse en février par rapport à janvier. Cependant, la majeure partie est toujours composée d’individus entièrement vaccinés, y compris les triples vaccinés.

Les données montrent que la dernière «vague» de résultats négatifs pour la santé se produit chez les personnes vaccinées 3 fois, un groupe démographique dans lequel le taux de mortalité a grimpé de 495% au mois de janvier.

“Le nombre total de cas a chuté au cours du mois dernier dans toutes les données démographiques de manière significative par rapport au nombre de cas enregistrés entre le 11 décembre et le 7 janvier 22, mais au cours des deux mois, les vaccinés ont représenté la grande majorité des cas”, a rapporté le Daily Exposé .

« La principale différence entre les deux mois est que les doubles vaccinés représentaient la majorité des cas entre le 11 décembre et le 8 janvier 22 ; enregistrant 145 890 cas,

mais les triples vaccinés représentaient la majorité des cas entre le 8 janvier et le 4 février 22 ; enregistrant 46 951 cas.

La pandémie serait déjà terminée sans les « vaccins »

Il s’avère que le taux de cas diminue considérablement parmi les non vaccinés alors qu’il continue d’augmenter parmi les personnes entièrement vaccinées, et en particulier parmi les personnes entièrement vaccinées qui reçoivent trois injections ou plus.

Entre le 11 décembre et le 7 janvier, la population non piquée ne représentait que 15% de tous les nouveaux cas de grippe Fauci. Un mois plus tard, du 8 janvier au 4 février, ce pourcentage est tombé à moins de 13 %.

Pendant ce temps, la population vaccinée représentait 85% de tous les nouveaux cas entre le 11 décembre et le 7 janvier, avec seulement 9% de ces cas survenant chez les vaccinés à une dose. (En relation: les cas de covid parmi les personnes entièrement vaccinées à Taïwan sont également en hausse .)

Trente-deux pour cent de tous les nouveaux cas dans la catégorie des vaccinés sont survenus chez les triples vaccinés tandis que 59 % sont survenus chez les doubles vaccinés.

«Mais avancez rapidement d’un mois et nous constatons que les vaccinés représentaient 87% des cas,

les vaccinés à une dose représentant 4% de ces cas,

les doubles vaccinés représentant 33% de ces cas et

les triples vaccinés représentant 63% de ces cas », a ajouté The Exposé .

«Cela signifie que malgré la baisse des cas parmi toutes les données démographiques, ils ont en fait chuté le plus parmi les non vaccinés, les vaccinés simples et les doubles vaccinés, la baisse la plus faible étant celle des triples vaccinés. Cela n’a aucun sens si les vaccins Covid-19 sont efficaces. 

De toute évidence, ils ne le sont pas, du moins lorsqu’il s’agit de prévenir l’infection.

En ce qui concerne les hospitalisations, les non vaccinés vont de mieux en mieux dans l’ensemble tandis que les complètement vaccinés vont de moins en moins bien dans l’ensemble.

Les données du PHS montrent que les hospitalisations parmi les non vaccinés ont chuté de -24% en janvier par rapport à décembre. 

Les hospitalisations parmi les triples vaccinés, quant à elles, ont augmenté de 88 %.

« La population vaccinée représentait 75 % des hospitalisations entre le 11 décembre et le 7 janvier 22, avec 7 % de ces hospitalisations chez les vaccinés à une dose, 46 % de ces hospitalisations chez les triples vaccinés et 47 % de ces hospitalisations chez les doubles. vaccinés », rapporte encore The Exposé .

“Mais un mois plus tard, nous constatons que les vaccinés représentaient 80,5 % des hospitalisations, les vaccinés à une dose représentant 6 % de ces hospitalisations,

les doubles vaccinés représentant 26 % de ces hospitalisations et

les triples vaccinés représentant 68% de ces hospitalisations.

Les dernières nouvelles sur la grippe Fauci peuvent être trouvées sur Pandemic.news .

Les sources de cet article incluent :

DailyExpose.fr

NaturalNews.com

Cogiito

Professeur Didier Raoult : «Je n’ai jamais vu un vaccin aussi mauvais depuis 40 ans. On a le droit de le dire tout de même ! 3 des 4 vaccins qu’on nous recommandait il y a quelques mois ont déjà disparu! Vous pensez que c’est un hasard?»

Sur Twitter :

Didier Raoult : «Je n’ai jamais vu un vaccin aussi mauvais depuis 40 ans. On a le droit de le dire tout de même! 3 des 4 vaccins qu’on nous recommandait il y a quelques mois ont déjà disparu! Vous pensez que c’est un hasard?»
Via @IHU_Marseille @raoult_didier pic.twitter.com/LVIeMpcXmN

— Dissident Officiel (@do_officiel) February 15, 2022

Autre déclaration du Professeur Didier Raoult : « Dans deux siècles on parlera toujours de Luc Montagnier et tous les imbéciles qui ont dit du mal de lui auront disparu dans les poussières et l’histoire ! »